Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    12% de hausse sur les matières premières

    25 octobre 2010

    Au cours des trois derniers mois, les cours des matières premières importées en France ont bondi de 11,7%. Cette envolée ne rappelle nullement la hausse des cours pétroliers (+4,0% sur 3 mois). Cependant, au cours du mois de septembre, les augmentations ont marqué un certain ralentissement.

    Fortes hausses pour les matières agro-industrielles

    En septembre, les prix des matières agricoles destinées à l'industrie ont accéléré (+3,8% sur le mois, +33,8% sur un an). Les cours des fibres naturelles ont grimpé de 14,4% sur le mois, les cours du caoutchouc de 8,2% et ceux des bois sciés de 5,5%. En raison d'une météo défavorable, les pays producteurs de coton, notamment l'Inde, le Pakistan, le Brésil, ou encore la Chine, constatent une baisse de leur production. L'Inde et l'Ouzbékistan (troisième producteur mondial de coton) décident d'imposer des quotas à l'exportation.
    En Chine, la production ne suffit plus. Ainsi, en septembre dernier, ses importations ont doublé par rapport à septembre de l'an passé. C'est aussi le cas du Pakistan (production en baisse de 20%) qui doit s'approvisionner en Inde. Le cours du coton a augmenté de près de 64% sur un an (+15,7% en septembre).

    La sécheresse met le feu aux cours des céréales

    Les prix des produits alimentaires ont continué d'augmenter (+3,3% sur le mois, +10,3% sur les 3 derniers mois). Les cours des céréales se sont accélérés (+10,5% sur le mois). C'est surtout le cas du maïs (+18,2% sur le mois, +50% sur un an) suivant en cela le renchérissement du blé (+56% sur un an). Ces fortes hausses suivent le constat de la baisse des rendements chez les principaux producteurs (Etats-Unis, Amérique du Sud et Russie) en raison de la sécheresse estivale et des incendies dans les plaines russes. Le cours du sucre a fortement réagi à l'annonce de la baisse de production du Brésil (+23,7% sur le mois, +6,8% sur un an).

    L'or pulvérise les 1 300 euros l'once

    Valeur refuge contre l'inflation, la crise financière, la dépréciation du dollar, la grande incertitude économique, l'or est la valeur refuge numéro 1. La hausse atteint +4,5% en septembre (+27,5% sur un an). Depuis 2000, les cours ont été multipliés par 4,5 contre un simple doublement de l'ensemble des cours des matières premières importées (2,7 pour le cours du pétrole).

    La Chine calme le jeu

    En octobre, pour éviter une surchauffe de son économie, le gouvernement chinois a annoncé une politique monétaire plus restrictive en relevant ses taux d'intérêt jugés trop bas par rapport à l'inflation qui s'accélère. Les matières premières ont été les premières victimes de cette annonce, alimentant, par là même,
    les craintes d'une réduction de la demande mondiale et donc des cours.

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Chiffres clés, contexte économique : toutes les infos pour comprendre la situation économique

    Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler