Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    2014 : hausse des prix des matières premières importées en Europe

    23 janvier 2015

    Les cours en euro des matières premières, hors énergie, ont augmenté de 8,0% au cours de l'année 2014. Cette forte hausse est essentiellement due à la dévalorisation de l'euro vis-à-vis du dollar (-10%), les matières premières importées étant libellées en dollar.

    Repli des cours du cuivre et du caoutchouc

    La baisse du cours des matières premières destinées à l'industrie (-8% en dollar ; +2,4% en euro) illustre le manque de dynamisme de l'économie mondiale au cours de l'année 2014. La matière la plus emblématique, le cuivre, a perdu près de 12% de sa valeur en dollar, cotant un peu moins de 7 300 dollars par tonne en début d'année pour dégringoler à 6 400 dollars en fin d'année. Suite à la surproduction thaïlandaise, le cours en dollar du caoutchouc recule de 37% sur l'année. La baisse de régime dans le secteur de la construction chinoise a fait chuter le cours du minerai de fer (-49 % en dollar).

    Progression du prix de l'aluminium et de la pâte à papier

    En 2014, le cours en dollar de l'aluminium a, pour sa part, progressé de 9,6% sur l'année, en raison de l'usage accru dans la construction automobile. La demande mondiale est aussi soutenue pour les papiers fins, provoquant la hausse du prix de la pâte à papier (+3% sur l'année en dollar ; +15% en euro), malgré le ralentissement économique de la Chine, deuxième marché après l'Europe.

    La météo perturbe les marchés alimentaires

    Souffrant des aléas de production agricole, les prix des matières premières alimentaires ont augmenté de 5% en dollar et de 14% en euro. C'est le cas des prix des denrées tropicales comme le café arabica. Son cours a fortement progressé (+57% en dollar sur l'année ; +75% en euro), en raison de la crainte d'une chute de la production brésilienne, elle-même due à un manque de pluie historique. Le prix de la viande bovine bondit de 26% en dollar et de 40% en euro, consécutivement à la hausse de la demande et du coût de l'alimentation animale. Dans une moindre mesure, le cours en dollar du cacao gagne 5,5% sur l'année.

    Baisse des cours du blé et du soja

    Le prix du blé est relativement stable (-1,2% sur l'année en dollar), masquant toutefois de fortes volatilités en raison de la crise en Ukraine. Le cours du soja a, quant à lui, perdu 23,6% sur l'année. Pénalisé par une surabondance de l'offre et de la chute des cours pétroliers, le cours du sucre en dollar (partiellement transformé en éthanol) baisse de 8,5% sur l'année.

    L'or se valorise pour les européens

    2014 a été une année faste pour les détenteurs d'or en dehors des Etats-Unis. Face à la baisse de l'euro, l'or est resté une valeur refuge. Le cours en dollar sur le marché mondial a baissé sur un an de 2,1%. Par contre, à Paris, au 31 décembre 2014, le lingot cotait 31 600 euros contre 28 000 euros en 2013, soit près de 13% de hausse.

    Cours des principales matières premières

    Retrouvez les cours des six derniers mois pour les principaux métaux et produits agricoles importés en France : aluminium, cuivre, or, titane, blé, cacao, soja, sucre et pâte à papier.