Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

2016, l'année du rebond du cours du pétrole

09 janvier 2017

L'année 2016 a été marquée, pour le marché pétrolier, par l'accord historique entre les pays producteurs, Russie comprise, pour maîtriser l'offre de brut et redresser ainsi le cours du baril. Le prix du Brent a atteint 57 dollars à la fin décembre contre 27 dollars à la mi-janvier 2016. Pour les consommateurs français, la hausse annuelle du prix du gazole a été de 16%, le prix du fuel domestique augmentant de 25% sur l'année.

L'OPEP rebat les cartes

En raison de l'arrivée sur le marché du pétrole non conventionnel (issu des schistes américains), l'excès d'offre de brut face à une demande relativement atone a provoqué la chute des cours pétroliers. Le cours annuel du baril de Brent a culminé au-dessus de 100 dollars en 2011-2013, puis il est passé, en 2014, en dessous de la barre des 100 dollars pour s'effondrer aux alentours des 50 dollars en 2015. Le niveau le plus bas est atteint début 2016 avec 27 dollars. Cette situation a mis à mal les finances des pays producteurs, au risque d'engendrer de graves troubles au sein de la société civile de chacun des Etats. Fin novembre 2016, pour y remédier, les 14 membres de l'OPEP, mais aussi la Russie, se sont engagés à diminuer leur production.

Retour en force du pétrole américain

Aux Etats-Unis, le faible niveau des cours pétroliers a contraint les nouveaux producteurs de pétrole à réduire leur production. La crise a provoqué une certaine remise en question de la gestion des forages. Grâce aux progrès techniques, les coûts de forage ont pu être abaissés de 30% voire plus. Par exemple, pour certains puits non rentables en dessous de 70 dollars le baril il y a deux ans, les investissements ont permis de les rentabiliser dès 40 dollars/baril. En conséquence, la production américaine va venir gonfler l'offre contenue par les accords OPEP.

Entre 43 et 65 dollars le baril en décembre 2017

Compte tenu du respect relatif des accords signés par les pays membres de l'OPEP et la Russie, mais aussi de l'augmentation attendue de la production nord-américaine, les experts du marché pétrolier, estiment que le cours du pétrole Brent ne devrait plus augmenter mais évoluer dans une fourchette de prix entre 40 et 65 dollars en 2017. L'INSEE a basé ses prévisions économiques avec une hypothèse de 50 dollars/baril pour le premier semestre 2017.

Cette lettre est réalisée par : Jean-luc Zeiler, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

Les articles des experts SVP sur le même thème :