Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

Bilan économique des médicaments pour 2015

19 octobre 2016

Le LEEM, fédération " Les Entreprises du médicament ", a publié le bilan économique 2015 des industries françaises du médicament. Cette étude confirme la stagnation depuis quatre ans du chiffre d'affaires des laboratoires pharmaceutiques français alors que les autres pays européens sont en hausse.

Les contraintes économiques et réglementaires

Les entreprises pharmaceutiques ont réalisé un chiffre d'affaires d'un peu plus de 53 milliards € en 2015 dont 25,40 M€ à l'exportation et 27,8 M€ dans l'hexagone. Celui des médicaments en ville a baissé de 0.2% par rapport à 2014 et celui des médicaments remboursables de 0.9%. Le secteur hospitalier a lui augmenté de 0.4% et les exportations de médicaments sont en croissance de + 1,5 %.

Comparée aux marchés allemands, espagnols, italiens ou anglais la France ne progresse plus depuis quatre ans. À l'échelle internationale, la part de marché pharmaceutique française diminue de plus en plus. Elle affichait 5,4% en 2005, 3,9% en 2014 et ne représente plus que 3,5% en 2015.

Selon le LEEM cette situation s'explique par l'accroissement des contraintes économiques et réglementaires : baisses des prix et des volumes, taxation spécifique à l'industrie pharmaceutique comme la redevance introduite en 2015 pour financer les médicaments du traitement de l'hépatite C.

Pour l'avenir de ce secteur, le président du LEEM s'adresse aux décideurs politiques et estime que " l'attractivité industrielle doit être encouragée et qu'il est urgent de repenser la politique du médicament ".

Cette lettre est réalisée par : Valérie Belair, Rosine Magnier, William Kennedy