Cet été, les festivals se mettent au vert

28 juillet 2010

Les évènements culturels, musicaux, théâtraux ou sportifs se soucient, de plus en plus, de leur impact sur l'environnement. Pour faire face à cette demande le " Collectif pour des évènements responsables " a conçu l'outil ADERE.

Le " Collectif pour les évènements responsables "

Ce comité est composé de l'Ademe, de l'Anaé, de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, de l'Association Méduli Nature, de l'Association Mountain Riders et de l'Ufolep. Ce comité a mis au point l'outil d'autodiagnostic ADERE pour accompagner les organisateurs d'évènements.

Un outil d'autodiagnostic lancé en 2009

ADERE, pour Auto Diagnostic Environnemental pour les Responsables d'Evénements, est un outil gratuit, accessible à tous et disponible sur Internet. Il suffit de cliquer sur ADERE et vous vous retrouvez sur le site www.evenementresponsable.fr qui reçoit plus de 5 500 visites par mois. Il a aidé à ce jour, une centaine d'évènements culturels, près de 80 évènements sportifs, ainsi que 75 évènements professionnels.

Son fonctionnement

Lors de la première connection, les organisateurs répondent à toute une série de questions autour de 6 thèmes différents liés à l'organisation de l'évènement :

- Alimentation

- Communication

- Lieu technique & décors

- Transports

- Hébergement

- Sensibilisation

Ces questions simples permettent de détecter les points d'amélioration. Des pistes d'action et des liens pour aller plus loin dans sa démarche sont ensuite proposés pour aider l'organisateur à réduire l'impact de son évènement sur l'environnement.

Un exemple : le Reggae Sun Ska Festival

Les organisateurs du festival ont mis en place de nombreuses initiatives, afin de favoriser les comportements responsables des festivaliers, des artistes, des techniciens, des responsables.



Ce qui a déjà été fait :

- la distribution d'un éco-pack aux festivaliers à leur arrivée sur le site : cendriers de poche, sacs poubelles, guide éco-citoyen,

- la mise en place de points de tri des déchets,

- l'utilisation de vaisselle compostable,

- l'utilisation de produits bio et/ou locaux pour la restauration,

- la mise en place de toilettes sèches sur le site,

- l'incitation au covoiturage avec le site www.123voiture.com et des navettes gratuites depuis la gare.



Ce qui pourrait être amélioré :

- privilégier les fournisseurs locaux,

- organiser la restauration sur place,

- gérer les déplacements géographiques des vedettes,

- utiliser des groupes électrogènes dernière génération (solaire + colza),

- mieux gérer encore les déchets.



A vous maintenant !



Développement durable : cliquez ici pour retrouver tous les articles des experts SVP !



Une question ? Les experts SVP vous répondent

Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Françoise Eugenia


Mots clés liés à l'article : Développement durable | Environnement