Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Chine, contrefaçon et montée des risques

    16 mai 2006

    LA CONTREFACON

    La Chine reste le numéro un de la production de contrefaçon et en tirerait chaque année des revenus de 60 milliards de dollars.  Au moment de son acceptation au sein de l’OMC, le gouvernement chinois avait promis d’intensifier ses efforts contre la contrefaçon.

    Il serait souhaitable que ce phénomène se réduise pour présenter une image favorable de la Chine au moment des jeux olympiques de 2008.

    QUELQUES CHIFFRES

    Une entreprise mondiale sur deux se déclare victime de contrefaçon. Ce commerce dégage environ 450 milliards de dollars par an soit 5 à 7% du commerce international selon l’OMC.

    Pour les entreprises françaises c’est un manque à gagner de 6 milliards d’euros et prés de 38 000 emplois perdus.

    En 2005 en Chine, 1210 cas de piratage représentant 12,3 milliards de dollars ont été combattus. 88,3% d’entre eux impliquaient des exportations et 91,4% étaient liées à de la contrefaçon de vêtements, chaussures, jouets…

    Une condamnation sans précédent : Chanel, Prada, Burberry, LVMH et Gucci ont gagné en justice contre la société Beijing Xiushui Haosen Clothing Market Co, cette société chinoise gère en maître la « rue de la soie ».

    L’amende ne sera cependant que de 13 000 dollars de compensation aux cinq plaignants.

    Louis Vuitton a gagné lui aussi contre le propriétaire d’un centre commercial qui écoulait des copies.

    Selon l’agence Chine Nouvelle une vingtaine de grandes marques mondiales serait entrain de monter une opération de lutte contre les faussaires et aurait mandaté le cabinet de juristes Baker & McKenzie pour le pilotage. 
        

    LA MONTEE DES RISQUES

    - Risques financiers

    Pour la deuxième année consécutive, la COFACE met en garde les PME françaises contre la dégradation des comportements des entreprises chinoises.

    Les secteurs à risques deviennent de plus en plus nombreux (téléphonie mobile, appareils ménagers, automobile, informatique…).

    Les entreprises privées chinoises sont les plus risquées car elles manquent de capital et ont du mal à obtenir des prêts auprès des banques.

    - Risques de main-d’œuvre

    L’époque est bien révolue d’une main d’œuvre abondante et bon marché.

    Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la Chine ne dispose pas d’une main d’œuvre illimitée. Quel que soit le secteur, le défi premier des entreprises basées en Chine consiste à recruter et garder des travailleurs qualifiés. Dans certains secteurs le taux de rotation du personnel atteint près de 50% selon l’Institute of Contempory Observation et les salaires grimpent régulièrement.

    Pour les entreprises étrangères, les règles du jeu ont changé et les gains de productivité peuvent s’en ressentir à plus ou moins long terme.

    Aujourd’hui il y a pénurie de personnels d’encadrement, ce qui freine les nouveaux projets. Il faudrait à disposition plus de 75 000 managers dans les années à venir où la Chine ne dispose que de 3 à 4000 cadres moyens.

    Les entreprises étrangères qui s’implantent en Chine doivent faire face à une inadéquation flagrante aux besoins du marché.

    Tous les éléments ont donné naissance au phénomène de « job-hopping ». Les chinois qui remplissent les conditions du candidat idéal ont tendance à passer de société en société, de poste en poste obligeant les entreprises à revoir leur politique de package salarial.

    LES ENTREPRISES FRANCAISES EN CHINE

    ESPRIT

    La marque de prêt-à-porter possède 300 magasins dont 250 en franchise. La croissance annuelle y est de 30% et la société pourrait approcher le cap du milliard de dollars.

    CLUB-MED

    La classe moyenne chinoise attire le Club-Med qui ouvre un bureau commercial à Canton après ceux de Pékin et Shanghai.

    Six mille chinois pourraient être séduits cette année et un village vacances est en projet.

    JACQUET INDUSTRIE

    Avec un an de retard, le groupe Jacquet Industrie devrait inaugurer un centre de stockage de plus de 1000 références, et disposer par la suite d’une demi-douzaine de sites relais dans le pays.

    SUEZ

    Nouveau projet d’assainissement pour Suez dans la ville de Chongquing. Le montant total de l’investissement s’élève à 60 millions d’euros.

    ACCOR

    Le groupe ACCOR passe à la vitesse supérieure en Chine en prévision des J.O. de 2008. Avec déjà 33 hôtels, il compte en ouvrir 30 d’ici à 2008 et une centaine à l’horizon 2010.

    CREDIT AGRICOLE ET CHINA UNION PAY

    China Union Pay (CUP) qui réunit 175 établissements émetteurs de cartes a signé un partenariat avec le Crédit Agricole. Les banques du groupe accepteront les cartes "CUP" en paiement et en retrait.

    ALSTOM

    Alstom maintient sa position dans le métro en Chine. Deux nouvelles commandes pour le groupe : 12 nouvelles rames pour le métro de Shanghai et 28 millions d’euros de commandes pour moderniser une ligne de métro à Pékin.

    MASTRAD

    L'entreprise spécialisée en ustensiles de cuisine et récemment  introduite en bourse délocalise en Chine depuis 1999 et y fabrique aujourd'hui 82% de ses marchandises.

     LES CHINOIS A L'EXTERIEUR

    HU JINTAO AU MAROC

    Il existe actuellement une soixantaine d’accords de coopération entre la Chine et le Maroc. Les entreprises chinoises sont de plus en plus présentes (industrie électrique, textile…). Le Maroc lui  exporte des produits halieutiques et des phosphates.

    TADJIKISTAN

    La Chine a accordé 700 millions de dollars de crédits et de dons à l’Ex-République Soviétique d’Asie centrale. Cette aide devrait être affectée aux infrastructures et aux installations énergétiques. Les deux pays ont en commun 519 km de frontière.

    AUSTRALIE OCCIDENTALE

    La Chine sera le premier partenaire commercial de l’Australie Occidentale dans dix ans. Cette région de l’Australie compte pour 33% dans les exportations totales de l’Australie. Elle a ouvert récemment son premier site Internet gouvernemental en Chinois et envisage rapidement un vol direct avec la Chine.

    NIGERIA

    Accord de prêt de 2,5 millions de dollars entre le Nigéria et la Chine qui y installe une zone de libre échange. L’investissement servira à développer des centrales électriques, des infrastructures et des ateliers de fabrication.

    SALON CHINOIS EN ALLEMAGNE

    Premier salon chinois dans le textile à Karlsruhe. Il présentera une offre de tissus, de prêt-à-porter adulte et enfant et du linge de maison. Karlsruhe pourrait servir de plateforme européenne pour les chinois.

    URANIUM AUSTRALIEN

    La Chine signe avant l’Inde un contrat avec l’Australie qui devrait fournir d’ici 2010, 20 000 tonnes d’uranium par an.

    BREVES

    LE BARRAGE DES TROIS GORGES

    Commencé en 1993, le barrage des Trois Gorges devrait être fini en 2008 avec un an d’avance. Son coût serait de 40 à 50 milliards de dollars, il devrait produire 85 milliards de KWH par an d’électricité.

    ACCORD DE FORMATION DANS LE LUXE

    L’Institut Français de la Mode, HEC et l’Université Tsing Hua de Pékin ont signé un accord pour un programme de formation dans le domaine du management de la mode et du luxe.

    AEROPORTS

    Face à la prospérité du trafic aérien, la Chine envisage la construction de 48 aéroports d’ici 2010 pour un montant proche des 14 milliards d’euros.

    INTERNET

    Selon une étude de l’Université de Qinqhua il y aurait en Chine 110 millions d’internautes et 60 millions de bloggers.

    POPULATION

    La densité de population atteindrait 729 personnes par kilomètre carré, soit 5,3 fois la moyenne nationale dans la province de Jiangsu à l’est du pays.

    ACCORD AERIEN

    L’association du transport aérien international (IATA) vient d’obtenir l’accord de la Chine pour une nouvelle ligne qui réduira les temps de vols de 30 minutes entre la Chine et l’Europe .

    RESEAU AUTOROUTIER

    La Chine dispose désormais du deuxième réseau autoroutier au monde derrière les Etats-Unis avec 41 000 kilomètres fin 2005.

    RAPPEL DE QUELQUES CONSEILS ELEMENTAIRES

    RECONNAITRE SON PARTENAIRE

    Les industriels étrangers éprouvent parfois des difficultés à distinguer partenaires privés et publics. Tout est fait pour rendre les repérages difficiles et nuire à la qualité des négociations.

     LE REPAS D'AFFAIRES

    A l'opposé du repas d'affaires occidental, le repas d'affaires chinois n'est pas un dispositif pour la négociation. Ce n'est ni le lieu ni le moment de discuter d'un contrat.

    Il représente un moment de convivialité. Il institue un lien et instaure une double sociabilité.

    Premièrement, une relation inégalitaire entre celui qui invite et l'invité et deuxièmement, une relation affective qui passe par le lien entre la nourriture et le corps.

    Tout est affaire d'harmonie !