Economie française : timide reprise de l'activité

12 octobre 2015

En 2015, la croissance française devrait dépasser 1% contre 0,2% en 2014. Pour les entreprises, les perspectives d'activité sont plus favorables entraînant une reprise des investissements. En 2016, l'amélioration devrait se poursuivre avec une croissance du PIB à 1,5%. Cependant, la persistance d'un chômage élevé tempère la consommation et les achats immobiliers des ménages.

PIB mondial : +3,6% en 2016

Le FMI vient de réviser à la baisse ses estimations de croissance. En 2015, la croissance mondiale serait de 3,1%. Les ajustements les plus importants touchent les économies de la Russie, du Brésil et du Mexique. Tous les trois sont actuellement en récession, du fait de leur sensibilité à la baisse des cours des matières premières. Pour 2016, le taux de croissance augmenterait légèrement à 3,6%, basé notamment sur les prévisions de +2,8% pour les Etats-Unis, +1,6% pour la zone euro, +1% pour le Japon et +6,3% pour la Chine. Les pays émergents seraient les seuls à connaître une reprise plus nette en 2016. Quant au commerce mondial, il devrait s'accélérer (+4,1% en 2016 contre +3,2% en 2015).

France : Prudence des ménages

Selon l'INSEE, les ménages profiteraient du gain de pouvoir d'achat en raison de la persistance d'une inflation proche de zéro. La consommation, malgré une pause au deuxième trimestre, progresserait de 1,6% en 2015. Cependant, le manque de confiance en l'avenir continue de provoquer la baisse des achats immobiliers pour la troisième année consécutive (- 4,5% estimé en 2015).

Amélioration du climat des affaires

Le climat des affaires est au plus haut depuis quatre ans dans les entreprises, à l'exception du secteur de la construction. Les entreprises bénéficient en effet de la baisse durable des prix de l'énergie, des taux d'intérêt et d'un cours de l'euro favorables sur les marchés de grande exportation, mais aussi de l'amélioration de la conjoncture chez nos principaux partenaires européens. Aidé par le crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi ainsi que le Pacte de responsabilité, l'emploi dans le secteur privé progresserait après avoir reculé en 2014. Cependant, ce rebond n'est pas suffisant pour inverser la courbe du chômage.

Prévisions économiques pour 2016

Dans le cadre du projet de loi de finances 2016, le Ministère des Finances vient de présenter ses principales hypothèses économiques. Ces prévisions sont conformes à celles des grandes banques françaises. L'amélioration de l'activité (PIB : +1,5%) pour l'année 2016 serait favorisée par une hausse des investissements des entreprises (+4,9%) et des exportations (+4,8%). Les ménages, aidés par un pouvoir d'achat en hausse de 1,3%, augmenteraient leur consommation de 1,7%. L'inflation moyenne atteindrait 1% en moyenne annuelle.

Cette lettre est réalisée par : Jean-luc Zeiler, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua