Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

Fin de la délivrance de la codéine sans ordonnance

24 juillet 2017

Un arrêté paru au journal officiel du 16 juillet 2017 supprime les exonérations de certains médicaments dont ceux à la codéine à la réglementation des substances vénéneuses destinées à la médecine humaine. Les médicaments à base de codéine ne seront plus délivrés sans ordonnance.

Eviter les usages dérivés de ces médicaments

Cette restriction vise à " mettre un terme à des pratiques addictives dangereuses et potentiellement mortelles ", selon la ministre de la Santé.

L'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) relève une augmentation de l'utilisation des produits codéinés par des consommateurs de plus en plus jeunes. Le nombre de cas graves est en croissance depuis septembre 2015. Depuis janvier, cinq cas d'intoxication ont été répertoriés dont deux décès d'adolescents.

Apparu il y a quelques années sous le nom de "purple drank", le mélange associe un sirop contre la toux à la codéine et un soda. Ces cocktails à usage récréatif se sont développés grâce aux réseaux sociaux. Mais la codéine a aussi les effets secondaires des opiacés à savoir un risque d'overdose, surtout quand on la mélange à l'alcool, et un risque d'addiction, surtout à des doses récréatives qui peuvent aller jusqu'à 25 fois la dose thérapeutique.

Les sanctions prévues pour non-respect de ces dispositions

Depuis le 17 juillet 2017, les pharmaciens ne peuvent plus donc délivrer sans ordonnance les produits à base de codéine, éthylmorphine, dextrométhorphane, noscapine et leurs sels. Ceux qui ne respectent pas cette nouvelle réglementation s'exposent à des sanctions prévues à l'article L 5432-1 du code de la santé publique, soit une peine maximale de 5 ans d'emprisonnement et de 375 000 € d'amende pour la délivrance sans prescription d'un médicament listé.

Cette lettre est réalisée par : Valérie Belair, William Kennedy, Rosine Magnier

Les articles des experts SVP sur le même thème :