Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    France : reprise en voie de confirmation

    14 octobre 2013

    L'économie française a connu une certaine reprise au printemps 2013. Cette amélioration de conjoncture augure-t-elle d'un véritable retour à la croissance ? Le climat des affaires est plus favorable mais sans provoquer de réels retournements pour les investissements et le marché du travail. Le gouvernement table sur une croissance en 2014 de 0,9% contre +0,1% en 2013.

    Sursaut de l'activité au printemps

    Au 2ème trimestre, le PIB de la France a progressé de 1,9% en rythme annuel contre un léger recul en début d'année. Ce rebond est dû à des facteurs temporaires comme la hausse de la consommation d'énergie de chauffage, la vente de nouveaux modèles d'automobiles et la reconstitution de stocks. Au cours du troisième trimestre, la production industrielle, les exportations de marchandises et les immatriculations se sont repliées confortant les entreprises dans leur attentisme. En effet, faute de perspectives durables, les achats de biens d'investissement se stabilisent tandis que l'emploi salarié poursuit son recul (-0,9% sur un an.

    Eclaircie en fin d'année

    L'INSEE souligne que le climat des affaires s'améliore dans l'ensemble des secteurs. Ainsi l'activité, stable au troisième trimestre, serait mieux orientée en fin d'année 2013. Sur l'année, le taux moyen de croissance du PIB atteindrait +0,2%, l'accélération étant sensible au dernier trimestre.

    Prévisions de croissance en 2014

    Le gouvernement, dans le cadre de ses hypothèses retenues pour la Loi de Finances, prévoit que la production française progressera de 0,9% en 2014. Les institutions de prévision confirment cette tendance, le taux publié par le Consensus des économistes étant de +0,8%. Les prévisions de croissance des investissements et de la consommation sont respectivement de +1,1% et de +0.5%

    Economie mondiale : +3,6% en 2014

    Après deux années de récession, l'économie européenne se redresse et devrait progressivement sortir progressivement de la récession, la croissance atteignant 1 % en 2014. Plusieurs facteurs dans la zone euro favorisent cette amélioration : la maitrise des finances publiques, la faiblesse de l'inflation et la légère hausse des investissements et des exportations. Le rebond économique a été plus marqué aux Etats-Unis, en Grande Bretagne et au Japon. Toutefois, selon le FMI, " la croissance mondiale reste faible ". Le Fonds monétaire s'attend à une croissance mondiale moyenne de 3,6 % en 2014 contre 2,9 % en 2013 et 3,2 % en 2012.