Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Importantes modifications des charges sociales en Roumanie

    05 juin 2018

    Depuis le 1er janvier 2018, les employeurs roumains ne supportent que 2,25 % des charges sociales contre 35 % auparavant. Par conséquent, la part salariale a augmenté et passe à 35 %, contre 16,5 % en 2017.

    Une part salariale qui double

    L'Ordonnance d'Urgence du Gouvernement roumain n° 79/2017 a apporté des modifications importantes dans le code fiscal mais a également modifié le montant des charges sociales.

    D'une part, le taux général des cotisations sociales est en baisse : de 39,25% en 2017, il passe à 37,25 %.

    D'autre part, et c'est là que réside le plus gros changement, la part patronale se réduit et ne s'élève plus qu'à 2,25 % ; Ce taux était de 35 % en 2017. L'employeur supporte le risque " assurance pour le travail ".

    La part salariale fait plus que doubler, et passe de 16,5 % à 35 %. Les salariés supportent les risques " cotisations de sécurité sociale " (CAS) et " cotisations de sécurité sociale maladie " (CASS).

    Ces nouveaux taux sont en vigueur depuis le 1er janvier 2018.

    C'est l'Agence nationale de l'administration fiscale (Agenţia Naţională de Administrare Fiscală (ANAF)) qui est chargée du recouvrement des cotisations sociales en Roumanie.

    Cette lettre est réalisée par : Laure Istria, Robert Giovannelli, Say-yiek Chhe

    Les articles des experts SVP sur le même thème :