Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    L'affichage virtuel à la télé, nouveau canal de communication

    03 août 2010

    Le placement de produits dans les fictions TV a été récemment autorisé en France sous certaines conditions. Saisissant l'opportunité, l'afficheur Clear Channel propose une nouvelle offre originale ; les annonceurs peuvent retenir des panneaux d'affichage virtuels dans...Plus belle la vie.

    Des panneaux d'affichage incrustés dans les séries TV

    Imaginez deux personnages de la série discutant à coté d'un panneau d'affichage... qui dans la vraie vie n'existe pas. Le panneau a été simplement incrusté après le tournage par procédé numérique. Ainsi abribus, mobilier urbain, encarts sur les quais du métro peuvent être réinventés dans la série, à loisir.

    Il ne s'agit plus d'un placement classique puisque l'affiche et son support, incrustés en postproduction, seront visibles par le téléspectateur, aux dates de diffusion proposées par l'afficheur et choisies par l'annonceur, et non pendant le tournage. Ce qui change tout ; même si cela reste un placement de produits, il s'agit bien d'une insertion comparable à de l'espace publicitaire, dont les prix peuvent être ajustables en fonction des courbes d'audiences, de la période ou du diffuseur. Clear Channel le souligne en parlant de deuxième réseau (le premier réseau étant son coeur de métier : l'affichage)

    De nouveaux enjeux pour les annonceurs

    La réglementation plus stricte de l'affichage en ville notamment, ne s'appliquera pas ici. En théorie, il serait possible de mettre un panneau d'affichage devant un site classé, ce qui aurait été impossible dans la réalité. De plus il sera possible d'utiliser les panneaux et emplacements des afficheurs concurrents de Clear Channel.

    En revanche,ce nouveau type d'affichage par télévision interposée devra respecter la législation sur le placement de produits ; par exemple une même société ne peut parrainer la série et y placer ses produits. Le contenu et sa " programmation ne doivent en aucun cas être influencés de manière à porter atteinte à la responsabilité et à l'indépendance éditoriale de l'éditeur ". De plus le procédé devra être mis en oeuvre de façon fine et adéquate, au risque dans le cas contraire, d'être rejeté par le spectateur s'il juge le placement trop inopportun ou intrusif. Pour reprendre l'exemple du site classé, ce type de publicité peut casser la poésie d'une scène.

    Un procédé qui se généralisera

    Des accords ont été passés avec Telfrance, producteur de Plus belle la Vie et France télévisions le diffuseur. L'afficheur, avec l'appui de la société IMCA, compte étendre son offre ; d'autres accords avec des producteurs et diffuseurs sont en cours de discussion. Les annonceurs qui pensent à l'efficacité publicitaire se réjouiront de cette nouvelle perspective. Ceux qui pensent à l'oeuvre et à sa qualité se consoleront en pensant aux limites que le législateur a fixées pour le placement de produits et celles mises spontanément par les annonceurs.

    Une question ? Les experts SVP vous répondent !

    Nouveaux comportements ou modes de consommation : retrouvez les articles de la rubrique "Air du temps"

    Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Géraldine Sourdot, Michel Logerot