Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

La cigarette électronique pour arrêter de fumer

13 septembre 2013

Publiée dimanche 8 septembre dans la revue scientifique " The Lancet ", une étude menée par des chercheurs néo-zélandais démontre l'efficacité de la cigarette électronique pour le sevrage tabagique, comparée aux patchs, et pour la réduction de la consommation de tabac.

Cigarette électronique plus attractive que les patchs

Le statut juridique de la cigarette électronique, produit du tabac ou produit de santé, n'est pas encore défini. Néanmoins, dans le cadre du projet de loi sur la consommation, les députés ont voté en juin dernier un amendement interdisant la vente de la cigarette électronique aux moins de 18 ans.

Dans ce contexte d'incertitude réglementaire, l'étude, réalisée auprès de 657 fumeurs, conduite par Chris Bullen (Université d'Auckland) "suggère que la cigarette électronique est comparable au patch à la nicotine pour aider les fumeurs à arrêter sur une période d'au moins six mois".

Ainsi, 7,3 % des participants ayant testé la e-cigarette ont totalement arrêté de fumer, contre 5,8 % pour ceux qui ont utilisé des patchs à la nicotine. Cette différence n'est pas statistiquement significative pour le sevrage tabagique. L'impact est plus important concernant la réduction de la consommation du tabac, 57% des testeurs de la cigarette électronique ont baissé leur consommation de tabac contre 41% pour les utilisateurs de patchs.

Enfin la e-cigarette est plus attractive que le patch pour aider à réduire la consommation de tabac. Un tiers des " vapoteurs " continuait à utiliser la cigarette électronique après 6 mois contre 8% pour les utilisateurs de patchs.

Cette lettre est réalisée par : Valérie Belair, Jacques Dugravier, Rosine Magnier