Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    La consommation médias des Millennials

    28 juin 2018

    Nous avons vu dans un précédent article combien il fallait se garder des stéréotypes concernant l'identité des Millennials. Il en est de même pour leur consommation médias, même s'il existe des tendances spécifiques. Bien sûr, ils sont fans du mobile mais ils continuent de regarder la télévision. Ils s'informent encore auprès des médias classiques même si c'est dans le cadre des réseaux sociaux. Ils sont fans de vidéos mais les sites qu'ils consultent varient en fonction de leur âge précis.

    Ils aiment encore la télévision mais autrement

    Contrairement à ce qu'on pourrait penser, la télévision est encore un média privilégié par les Millenials. Elle représente selon Médiamétrie plus de 20 % de leurs contacts médias quotidiens. Ils savent délaisser le mobile, sans l'abandonner, en soirée, à partir de 19 h, au profit de la télévision. Et surtout ils la regardent de façon délinéarisée : en replay, sur Youtube, en SVOD (séries sur Netflix)…

    Ils sont fans de vidéos

    Selon TNS Sofres, 59% d'entre eux visionnent des vidéos on line sur leur smartphone. Dentsu Aegis ajoute que le format vidéo de courte durée est à privilégier. Brut, média d'information pure player est parti de ces deux constats pour diffuser des vidéos avec des sujets courts. Les acteurs classiques, conscients du phénomène, se sont diversifiés sur ce créneau. M6 a créé Golden Moustache avec des vidéos humoristiques et dans la même veine Canal + a pris le contrôle de Studio Bagel. Les deux plateformes ont plus de 3 000 000 d'abonnés chacune sur Youtube. TF1 a acquis le pure player de divertissement Minute Buzz qui a plus de 4 500 000 abonnés à son compte Facebook. La chaîne leader du groupe Bouygues a également créé Studio 71 pour développer son offre de vidéos et contenus digitaux. France Télévisions a lancé récemment France tv slash qui diffuse en vidéo fictions et documentaires avec des publicités ciblées en pre-roll.

    Ils fréquentent encore les médias classiques mais à travers les réseaux sociaux

    Ils continuent à s'intéresser à l'actualité et à s'informer par des médias classiques mais ont tendance à ne pas sortir de l'écosystème des réseaux sociaux. Aussi les éditeurs de presse, face à la crise du lectorat de la presse écrite, ont " déportalisé " vers les réseaux sociaux. Ils y ont été encouragés par leurs propriétaires en mettant à leur disposition des formats comme Instant articles sur Facebook, Discover sur Snapchat… Ainsi le compte Twitter du Monde atteint 8 millions d'abonnés, la moitié sur Facebook. Le Figaro a 3 millions d'abonnés sur Twitter comme sur Facebook, Libération près de 3 millions sur Twitter et 800000 sur Facebook.

    L'âge reste un facteur différenciant

    Sans surprise, les 3 premiers sites consultés par les Millennials sont, selon le classement Médiamétrie, Google, Facebook, Youtube. Mais le comportement se différencie selon l'âge dès la 4ème place de ce classement. Snapchat est 4ème pour les 15-24 ans mais pour les 25-34 ans, c'est…Le Bon Coin. Instagram, le réseau social qui a accru spectaculairement son audience, arrive en 5ème place pour les plus jeunes, en 9ème pour les plus âgés.

    Bien sûr le mobile emporte la palme

    Les jeunes passent plus de 2 heures par jour sur leur mobile soit l'équivalent d'une journée d'école par semaine, selon TNS Sofres. Il représente près de 27 % des contacts médias quotidiens (hors musique, vidéos et jeux vidéo) selon Médiamétrie. L'ordinateur et la tablette en représentent près de 15%. Selon le même institut, les jeux en ligne, les vidéos et les sites communautaires sont leurs trois activités favorites. Ils aiment écouter de la musique en streaming sur Youtube, Deezer, Spotify, Google Musique et pour Dentsu Aegis, c'est au détriment des radios musicales. Et les messageries instantanées ? Oui mais, toujours selon Médiamétrie, cela ne représente que 5% du temps passé sur leur mobile. Enfin, pour faire leurs achats, ils sont adeptes, plus encore que la moyenne de la population, du " phygital " et des allers-retours entre smartphone ou ordinateur et boutique.

    Cette lettre est réalisée par : Michel Logerot, Stéphane Chen

    Les articles des experts SVP sur le même thème :