Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    La croissance française atteindrait +1,8% en 2017

    13 octobre 2017

    Dans sa note de conjoncture d'octobre 2017, l'INSEE prévoit une augmentation de l'activité dans tous les secteurs. L'industrie profiterait de la vigueur de la demande extérieure. La construction serait portée par la forte hausse des ventes de logements neufs. Le retour des touristes bénéficierait au secteur des services, notamment l'hébergement-restauration et le transport. La production agricole se redresserait.

    Un environnement international porteur

    L'activité mondiale devrait rester soutenue au 2ème semestre 2017. Selon l'INSEE, le commerce mondial augmenterait de 5,4% en 2017 (+1,6% en 2016). La croissance américaine atteindrait 2,1% en 2017 (+1,5% en 2016). Les importations des pays émergents augmenteraient d'ici la fin de l'année (+7,6% en 2017 après -1,3% et -0,4% en 2015 et 2016). Cependant, la reprise des pays émergents reste fragile et les entreprises françaises pourraient ne pas profiter à plein de la reprise mondiale

    La zone euro devrait continuer à combler son retard par rapport aux autres grandes économies avancées. L'activité resterait soutenue avec un taux de croissance de +2,2% en 2017 après +1,7% en 2016.

    Une demande intérieure portée par les investissements des entreprises et des ménages

    La fin du dispositif de suramortissement au 15 avril a provoqué un ralentissement de l'investissement des entreprises. Dans les enquêtes de conjoncture, cependant, les chefs d'entreprise prévoient d'accroitre leurs dépenses d'investissement. Ces dernières devraient rester dynamiques jusqu'à la fin de l'année (+3,9% en 2017 après +3,4% en 2016), du fait de l'existence de goulots de production ainsi que de conditions de financement favorables.

    L'investissement des ménages en logement, en hausse au premier semestre, resterait très dynamique en 2017 avec une croissance de +3,9%.

    Une création d'emploi nette qui ralentit malgré des perspectives positives

    Dans le secteur marchand, la création nette d'emploi, qui a continué à progresser au 1er semestre 2017 (+69 000 postes au 2ème trimestre après +52 000 postes au 1er), se tasserait un peu au 2ème semestre. Au total, 208 000 emplois marchands devraient être créés en 2017 contre 221 000 en 2016.

    La réduction des emplois aidés entraînerait une baisse de l'emploi non marchand au second semestre (-46 000 postes après +29 000 postes au 1er semestre).

    L'emploi total augmenterait de 195 000 postes en 2017, contre 267 000 postes en 2016. Le taux de chômage devrait encore baisser au 2ème semestre pour atteindre 9,4% à la fin de l'année contre 10% fin 2016.

    Cette lettre est réalisée par : Pascale Claude, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :