La start up du mois : " WE ARE CLOUD "

17 juillet 2013

Créée en juillet 2009, l'entreprise a pour vocation l'édition et la commercialisation en mode SaaS d'un outil de " business intelligence " pour le " big data ". En clair, de l'informatique décisionnelle dans les nuages pour analyser des très grandes masses de données.Elle vise le marché des PME et des entreprises pour lesquelles les applications des grands éditeurs coutent trop cher et qui souhaitent construire rapidement des tableaux de bord en ligne, à partir de leurs données métiers.

La puissance de l'informatique décisionnelle sans l'investissement lourd

Partenaire technologique pour la plateforme Google BigQuery, elle offre à ses clients la puissance de Google pour gérer des grands volumes de données pour un prix accessible, à partir de quelques centaines d'euros par mois.

L'utilisateur spécifie la source des informations à utiliser et l'outil en ligne génère des schémas d'analyse, déduits automatiquement des données téléchargées par l'application. Les axes et les indicateurs tels que l'évolution du chiffre d'affaires dans le temps ou la répartition du bénéfice par zone géographique, par exemple, sont assemblés sur la feuille de résultats sous des formes facilement compréhensibles (tableau, graphe ou camembert). Les données traitées peuvent être également intégrées dans un tableur ou dans une application interne.

Sur un marché en forte croissance

Sur un marché dont la croissance globale est estimée à plus de 25% par an, passant de 5,25 à 16,52 milliards de dollars entre 2013 et 2018 par MarketsandMarkets dans son étude " Cloud Based Business Analytics Market and Business Intelligence Market - 2013 - 2018 ", elle souhaite développer ses activités à l'international et doit ouvrir une filiale outre-atlantique au cours de l'année.

Une co-fondatrice très charismatique

Même si la technologie est évidement le coeur de l'entreprise, la communication autour du produit pour le faire connaître est vitale. Et c'est là que Rachel Delacour, la charismatique co-fondatrice, prend le relais. Elle présente sa société dans la presse, sur les blogs et à l'occasion de conférences et renforce l'image d'une entreprise confiante en son avenir.

Ayant bénéficiée d'une aide à l'innovation de 250 k€ d'Oséo et d'un accompagnement de l'incubateur LRI et du BIC Cap Omega de Montpellier, après le trophée EuroCloud de la meilleure start-up française en 2011, l'entreprise vient de remporter le trophée e-commerce La Poste et va bénéficier d'une campagne de prospection multicanale.

Cette lettre est réalisée par : Denis Kientz, Jacques Dugravier, Muriel Doyen