Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

La startup du mois : " CRYSTAL DEVICE "

17 mars 2016

Créée en juin 2011, Crystal Device est un fabricant de microcomposants électro-optiques de nouvelle génération à partir d'une technologie brevetée. Elle conçoit des solutions notamment pour des applications en télécommunications, optique et aérospatial. Actuellement, elle se concentre sur la commercialisation d'un microsystème de récupération d'énergie intégré dans des semelles de chaussures. Le système permettra de récupérer l'énergie générée par l'homme lors de ses déplacements.

Les matériaux ferroélectriques et l'énergie piézoélectrique au coeur des développements

La piézoélectricité est la propriété de certains matériaux de se polariser électriquement sous l'action d'une contrainte mécanique. Concrètement, sous l'action d'une pression mécanique, des charges électriques apparaissent sur les faces du composant et, à l'inverse, il se déforme lorsqu'on lui applique une tension électrique. L'application la plus connue est le briquet " électronique ". La pression sur le bouton poussoir appliquée à un quartz piézoélectrique génère une étincelle qui allume le gaz du briquet.

Sa propre technologie, développée depuis quelques mois, utilise la propriété de polarisation électrique d'une céramique qui, lorsqu'elle est soumise à une contrainte mécanique, produit de l'énergie.

Un jeune dirigeant qui aime être compris

A l'image d'Hubert Reeves ou de Stephen Hawking, ces grands chercheurs qui vulgarisent leurs connaissances, Marc Bouvrot-Paratte est un jeune chef d'entreprise qui prend soin d'être compris par ses interlocuteurs. Il sait que se faire comprendre est la première étape pour être entendu. " Si je ne suis pas assez clair, dites-le-moi ", répète-t-il avec attention lors d'une présentation de sa technologie.

Il a débuté sa carrière en tant qu'ingénieur de recherche au sein du Centre de Transfert des Micro et Nanotechnologies de Besançon, tout en poursuivant ses études de doctorat en Physique Optique et Photonique. En 2012, il reçoit le prix Norbert Ségard " Jeune créateur " pour sa toute nouvelle entreprise Crystal Device Technology.

Le marché des " wearables "

L'entreprise est basée à Besançon, au coeur de la région Bourgogne Franche-Comté labellisée pôle de compétitivité national dans le domaine des microtechniques depuis 2005. Elle a déjà développé des micromoteurs pour les domaines de la robotique et des drones, des miroirs déformables pour l'aérospatial et des produits de récupération d'énergie.

Au-delà de la semelle de chaussure, l'entreprise vise le marché à croissance exponentielle des objets connectés. Elle se spécialise dans la récupération de l'énergie produite par les systèmes piézoélectriques intégrés dans des objets connectés portés (les " wearables ") pour rendre ces objets autonomes en énergie. En 2016, selon le cabinet d'études Gartner, ce marché représentera 275 millions d'unités pour 28,7 milliards de dollars, en croissance de 18% par rapport à 2015. Pour 2017, la croissance estimée serait de plus de 17% pour dépasser les 300 millions d'unités.

Une activité principale de prestations R&D

Même si elle souhaite se spécialiser sur la récupération d'énergie, la mise sur le marché de ce type de produits reste encore secondaire et ce sont les développements de composants optiques qui génèrent la majeure partie de son activité. Elle a investi près de 350 000 euros et, avec l'apport d'un prêt pour l'innovation de Bpifrance ainsi que du soutien financier du FEDER (fonds européen de développement régional) pour 237 000 euros, elle compte se développer à l'international. L'entreprise compte 6 collaborateurs et n'exclut pas une alliance avec un grand groupe.

Cette lettre est réalisée par : Denis Kientz, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

Les articles des experts SVP sur le même thème :