Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

La startup du mois : " Feeligreen "

06 octobre 2016

Créée en janvier 2012, Feeligreen développe des dispositifs cosmétiques et thérapeutiques. L'appareil commercialisé permet d'améliorer le passage des molécules actives dans les couches supérieures de l'épiderme grâce à des technologies utilisant les semi-conducteurs et les LEDS.

La beauté a ses objets connectés

Feeligreen est la première entreprise à avoir commercialisé un objet connecté dédié à la cosmétique, sous la forme d'un coffret contenant un appareil électronique et des crèmes à base aqueuse pour une meilleure conductivité. Piloté par smartphone en fonction de la crème, du traitement choisi et du profil de l'utilisateur, l'appareil " Activ'Feel " va permettre une pénétration plus active des produits par la diffusion de micro-courants bipolaires et le traitement photodynamique par LED.

Mais, si elle est la première, une autre entreprise, Romy Paris, se positionne également sur le secteur des objets connectés liés à la cosmétique avec un produit capable d'analyser les données d'une personne et de lui proposer le soin adapté à son type de peau. Sa commercialisation a été lancée au premier semestre 2016.

Le marché de l'internet des objets et celui de la santé

Les objets connectés envahissent la maison, l'entreprise et l'industrie. Selon IDC, à l'horizon 2020, le nombre d'objets connectés dans le monde dépassera les 28 milliards avec une croissance annuelle de 17,5%. Il s'agit incontestablement d'un marché à forte croissance.

Feeligreen envisage également de commercialiser des dispositifs médicaux utilisant les micro-courants pour diffuser des principes actifs à travers la peau avec des visées thérapeutiques. Les produits, sous forme de patches, permettront de cibler des affections dermatologiques ou de traiter des douleurs chroniques. Dans ce but, elle collabore avec le service de gérontologie du CHU de Nice à une étude clinique sur les douleurs chroniques, notamment celles liées à l'arthrose du genou. Les patches permettraient d'améliorer l'efficacité des soins externes et ainsi de diminuer la prise de morphine avec ses effets secondaires.

Avec un domaine d'application couvrant des secteurs de la santé tels que la gestion de la douleur, la rhumatologie et la médecine du sport, le marché couvert est estimé par Christophe Bianchi, dirigeant fondateur de Feeligreen, à plus de 7 milliards de dollars.

Bien s'entourer pour bien démarrer

Elle a financé son démarrage grâce à un apport de 200 000 euros obtenus auprès de l'association " Love Money ". En octobre 2014, suite aux premiers résultats in vitro sur le dispositif, elle bénéficie d'une levée de fonds d'un million d'euros réalisée auprès d'Innovacom et SEB Alliance, la société corporate venture du Groupe SEB.

Parmi les quatre lauréats, en 2015, du programme d'accompagnement Digital IN-Pulse, dédié aux PME innovantes organisé par Huawei France, elle a bénéficié d'un soutien financier complémentaire. De plus, à l'initiative de Business France et Bpifrance, elle a intégré le programme Acceleratech China, durant lequel la société a rencontré des leaders industriels chinois dans les secteurs des biotechs, de la pharmacie et de la cosmétique.

Un réseau de distribution pour se développer

Elle est en train de mettre en place un réseau de distribution physique en complément des ventes en ligne. Dans ce but, elle exposait au dernier salon MedPI 2016, évènement dédié au marché des loisirs numériques, afin de prendre des contacts avec les acheteurs des enseignes de distribution spécialisées dans le sport, l'électroménager et l'informatique.

Enfin, Feeligreen envisage également la mise en place d'un réseau de distribution à l'international (Etats-Unis et Chine) à fin 2017. L'entreprise emploie 6 personnes et a réalisé en 2015 un chiffre d'affaires de 150 000 €. Elle compte décupler son chiffre d'affaires pour atteindre 2M€ en 2017, dont un tiers à l'international.

Cette lettre est réalisée par : Denis Kientz, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua