Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    La startup du mois : " Homeloop "

    17 mai 2017

    Créée en juin 2016, Homeloop a développé un algorithme permettant d'établir un devis sur un bien mis en vente. Le devis prévoit un prix minimum garanti et un délai maximum dans lequel sera réalisée la vente. Le propriétaire se voit proposer une valeur, certes jusqu'à 15% inférieure au prix du marché, mais avec une garantie de vente dans les trois mois. Si la vente n'est pas réalisée dans les délais, l'entreprise rachète tout simplement le bien au prix convenu avec le propriétaire.

    Une réponse aux biens qui ne se vendent pas

    Même si le célèbre animateur d'une " petite chaine qui monte " se fait fort de vendre des biens sur le marché depuis un certain temps, il est clair que de nombreux appartements ou maisons restent en attente plusieurs mois dans les agences immobilières, avant d'être vendus.

    Homeloop se positionne sur ces produits délaissés par les acheteurs. A partir d'une estimation réalisée en ligne, elle s'engage sur le rachat des biens invendus à un prix préalablement convenu et garanti. Pour cette estimation, elle utilise un outil d'analyse algorithmique basée sur le big data, croisant des données publiques (socio-économiques, démographiques, urbanistiques, transactions issues des notaires franciliens) ou privées, notamment celles de Castorus. Aurélien Gouttefarde, créateur d'Homeloop, précise que les calculs permettent de connaître la durée de mise en ligne d'une annonce, les délais de transactions d'un bien, les montants des transactions réalisées... Le propriétaire se voit également présenté des biens comparables vendus dans la zone géographique où se situe le bien à vendre.

    La croissance du big data

    Selon le cabinet IDC, à fin 2016, le marché français du big data représentait 445 millions d'euros, une croissance de 25 % par rapport à 2015. À l'horizon 2018, la société d'études prévoit une progression constante pour atteindre plus de 650 millions d'euros. Le big data s'insère dans tous les pans de l'économie, dont l'immobilier avec Homeloop.

    Les jeunes pousses et l'immobilier

    Indéniablement, le secteur immobilier est une terre fertile pour les startups. Lymo, Homunity, Cobatisseurs ou encore Crowd-immo, positionnés sur le financement participatif de biens immobiliers, Happy Renting ou Apimka pour le partage d'avis de locataires, pour ne citer que quelques exemples, les jeunes pousses de l'immobilier sont très nombreuses. Il est probable que peu d'entre elles survivent.

    Pour éviter ce triste sort, le créateur d'Homeloop s'est entouré des fondateurs de la société PriceMatch. Cette précédente startup a développé une plateforme de prévision et de pricing dynamique. L'outil permet d'optimiser le remplissage et le chiffre d'affaires dans l'hôtellerie ou le transport, en prédisant les capacités disponibles (chambres ou sièges). Rachetée par un acteur de la réservation en ligne pour un montant non révélé (mais estimé à 20 millions d'euros), ses fondateurs, issus de Polytechnique et de Science Po, disposent donc d'une bonne connaissance des algorithmes de pricing et seront certainement un atout important pour Homeloop.

    Economie et levée de fonds

    Homeloop vient de collecter, en avril 2017, un million d'euros auprès de Global Founders Capital, le fonds de capital-risque des frères Samwer à l'origine de Rocket Internet et qui a financé notamment Zalando. Cette levée de fonds importante, après seulement une année d'existence, fait suite à un premier financement de 200 000 euros.

    L'enveloppe doit notamment financer l'expansion commerciale et permettre ainsi d'élargir le périmètre des activités qui se cantonnent, pour l'instant, à la métropole lilloise et à la région parisienne.

    Cette lettre est réalisée par : Denis Kientz, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :