Le cours du pétrole Brent orienté à la hausse

Le cours du pétrole Brent orienté à la hausse

09 mars 2010

Le cours du baril est toujours porté par les prévisions de sortie de crise bien que la vigueur du dollar pèse sur les cours.

La perspective de reprise suggère que les cours ne peuvent qu'augmenter malgré la hausse du dollar. Le seuil des 80 dollars est franchi lors des premières cotations de mars.

80 dollars le baril

En février, malgré la tendance à la hausse des cours quotidiens, le cours mensuel du pétrole de la mer du Nord (Brent) a baissé par rapport au cours observé en janvier. Les hausses des stocks de brut et de produits aux Etats Unis ont à nouveau pesé sur les cours en début de mois. Le niveau le plus bas depuis le mois d'octobre est atteint le 8 février avec 69,9 dollars par baril. Dès le 9 février, le baril repart à la hausse et dépasse les 80 dollars dès le 5 mars. Les raisons de cette hausse sont les bons chiffres de l'emploi conjugués à une baisse des stocks pétroliers aux Etats-Unis. Ces signes de bon augure dopent l'ensemble des marchés boursiers y compris les cours des matières premières. Cependant la demande reste encore très faible.

100 dollars en 2011?

Le représentant iranien à l'OPEC a déclaré qu'après la contraction de la demande en 2009, les volumes et les prix devraient repartir à la hausse cette année. Celui-ci estime qu'une hausse de production est envisageable, et que la hausse des cours se poursuivra au cours de la seconde moitié de 2010.

Le cours du brut devrait continuer à être bien orienté dans les mois qui viennent. Certains comme la Bank of America Merrill Lynch prévoient un baril à plus de 90 dollars au second semestre et au-dessus de 100 dollars en 2011, mais encore loin du record atteint en juillet 2008, avec plus de 147 dollars.

Hausse des prix des carburants à la pompe

En France, les prix à la pompe du gazole ont légèrement progressé (+1%) au mois de février après une hausse de 3% en janvier. Selon les pétroliers français, les livraisons de carburants sur le marché intérieur ont baissé en janvier 2010 de 7,6 % par rapport à janvier 2009. Cette baisse est la résultante d'une diminution de 15,3 % des livraisons de super et d'une baisse de 5,4 % des livraisons de gazole (deux tiers de la consommation française de carburant). En année mobile, la consommation française de carburant est restée stable entre février 2009 et janvier 2010 comparativement à la période février 2008 - janvier 2009. Durant cette période, la consommation de super a baissé de 3,7 % tandis que celle de gazole a augmenté de 1,2 %.



Une question ? Les experts SVP vous répondent



Chiffres clés, contexte économique : toutes les infos pour comprendre le monde actuel

Cette lettre est réalisée par : Murielle Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler