Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Le rôle moteur de la France sur la production européenne de bière

    02 septembre 2015

    Les questions que vous vous posez sur ce marché :Face à la hausse du prix de vente des bières expliquée, en partie, par l'augmentation de la taxe de droit d'accise appliquée à la bière au 1er janvier 2013, comment se porte la production de bières de France ? Quels sont les principaux brasseurs français ? Que vous soyez directeur développement, marketing, acheteur, directeur marketing ... vous pouvez obtenir une synthèse sur le marché de la production de bière en France adaptée à votre besoin.

    Les données économiques

    2,18 milliards d'euros de revenus générés par le marché de la bière en hypers et supermarchés en France en 2014.

    15,8 millions d'hectolitres de bière vendus en grande surface alimentaire en France en 2014, soit 3,6% de plus qu'en 2013.

    Les tendances du marché et faits marquants

    Un marché stimulé par l'ouverture de nombreuses micro-brasseries chaque année sur l'ensemble de la France, dépassant les frontières des régions historiques de production, à savoir le nord et l'est.

    L'innovation et la qualité, les deux principaux leviers des marques de bière pour gagner de la croissance en valeur, face à des consommateurs de plus en plus attentifs aux nouvelles spécialités et saveurs.

    Les acteurs

    119 sociétés brassicoles et près de 700 micro-brasseries recensées en France en 2014.

    Kronenbourg et Heineken, deux marques qui dominent le marché national.

    Les clients

    La France, l'un des plus petits consommateurs de bières d'Europe avec 19,9 millions d'hectolitres de bières consommés en 2014.

    La baisse de 34,5% de la consommation d'alcool par les Français entre 1970 et 2014.

    Les enjeux

    Opportunités :

    La France, 1er producteur européen d'orges de brasserie et 1er exportateur mondial de malt avec 12% des bières brassées dans le monde qui le sont à partir d'orges de brasserie et de malts français.

    La volonté des brasseries implantées en France d'investir régulièrement dans leur outil de production et ce, notamment pour la modernisation des salles de brassage : un potentiel important pour les équipementiers agroalimentaires.

    Menaces :

    La guerre des prix continue menée par les acteurs du marché, impactant directement leurs marges et in fine, leurs capacités d'investissement.

    La baisse continue des ventes de bière en volumes par les cafés, les hôtels et les restaurants.

    Cette lettre est réalisée par : Anne-charlotte Aubert, Baudouin Despres, Grégoire Henrotte

    Les articles des experts SVP sur le même thème :