Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Le véhicule autonome et connecté (VAC) en France

    20 juin 2018

    Les questions que vous vous posez sur ce marché : que représente le secteur en France ? Quelles sont ses perspectives de développement ? Quels en sont les principaux acteurs ? Que vous soyez acheteur, responsable marketing, directeur financier... vous pouvez obtenir une synthèse complète sur le marché du véhicule autonome en France, adaptée à votre besoin.

    Définition

    Le VAC se définit à travers 5 niveaux graduels pour une autonomie partielle ou totale de son fonctionnement.

    Concernant les niveaux 1 et 2, la technologie embarquée permettra au conducteur d'avoir une simple assistance comme le freinage automatique d'urgence ou le radar de franchissement de ligne mais celui-ci devra tenir le volant et être attentif à la route. Le niveau 3 permet au conducteur de s'affranchir du contrôle du véhicule mais devra toujours être attentif à la route pour être capable de reprendre la maîtrise.

    Les niveaux 4 et 5 ne requièrent aucune assistance du conducteur. La différence de niveau réside dans la localisation du véhicule. Si celui-ci est dans une zone non prévue par le niveau 4, alors le conducteur doit à nouveau être attentif au même niveau que le 3. Le niveau 5 rend le véhicule totalement autonome sans jamais avoir besoin du conducteur, sur l'ensemble du territoire.

    Données économiques

    Entre 2017 et 2025, le nombre de véhicules connectés de niveau 1 à 3 en circulation dans le monde devrait être multiplié par 5, passant de 90 millions à 470 millions.

    Les marchés européen et américain devraient croître à un niveau semblable, avec un nombre de véhicules multiplié par près de 4 sur la même période.

    Les véhicules autonomes de niveaux 4 et 5 devraient commencer à apparaître sur le marché entre 2025 et 2028, le temps que la législation de chaque pays rende la conduite autonome possible et que la technologie 5G ainsi que celle indispensable à la structure de la connectivité de niveau 5 soient abouties.

    Axes de développement du VAC en France

    Deux dates clés :

    • 2020 - Services de transports publics autonomes supervisés : circulation de véhicules automatisés de niveau 3 sécurisé,

    • 2022 - Circulation de véhicules automatisés de niveau 4 : développement des cas d'usage de logistique et de fret automatisé.

    Les enjeux identifiés par le rapport d'information sur la stratégie de l'Union européenne pour le véhicule autonome sont :

    • l'acceptabilité de cette technologie,

    • son adaptation aux besoins des citoyens et des territoires (modification des limites entre transport individuel et collectif, nouvelles mobilités locales, etc.),

    • la sécurité (sécurité routière, cyber-sécurité, protection des données),

    • le développement industriel,

    • la coopération européenne et internationale.

    Quelques projets d'expérimentation en cours :

    • Vincennes : le service de navettes autonomes dans le bois de Vincennes a permis de transporter 50 000 passagers,

    • Poitiers : la Poste livre les centres-villes en voiture, à vélo ou à l'aide de chariots poussés par les facteurs,

    • Rouen : en 2018, les quatre Renault électriques Zoé autonomes sans chauffeur circuleront au milieu des autres voitures.

    Acteurs

    Le secteur du VAC est notamment composé de structures publiques et de moyennes/grandes entreprises opérant dans l'industrie automobile :

    • Mo'veo

    • Bosch

    • Valeo

    • Garmin

    • Magellan

    • Tom Tom

    • Furuno

    Clients

    En 2017, les Français sont partagés sur l'utilisation d'un véhicule autonome. 25% indiquent ne pas vouloir en conduire et 51% ne sont pas vraiment convaincus alors qu'ils trouvent que l'idée est intéressante.

    Dans le détail des pratiques, les Français sont favorables à l'usage d'un véhicule autonome pour parcourir de courtes distances, pour conduire seul, en ville ou encore pour se garer.

    Enjeux du marché

    Etant donné la dynamique de la France qui est un pays favorable aux expérimentations des véhicules autonomes, l'investissement dans le secteur peut représenter une opportunité intéressante pour les équipementiers, les start-ups et bien sûr les constructeurs.

    Cette lettre est réalisée par : Anne-cécile Henkes, Karim Ichalane

    Les articles des experts SVP sur le même thème :