Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Légère baisse des prix en septembre

    13 octobre 2011

    Au mois de septembre, la fin des vacances d'été a entrainé de fortes diminutions de prix sur les services touristiques. Ces baisses ont été quasiment compensées par les hausses de prix affectant surtout les vêtements, les meubles, les légumes et les carburants. Compte tenu de la légère baisse de l'indice des prix, l'inflation annuelle se maintient comme en août à 2,2%. La revalorisation du SMIC n'interviendra pas avant 1er décembre, la progression de l'indice de référence restant insuffisante.

    Les principales baisses de prix

    . Elles concernent peu de produits ou services. La fin de la saison estivale favorise avant tout le secteur du tourisme. Les loyers des hébergements de vacances régressent de 44,5% sur le mois (+1,7% sur un an). Application des tarifs basse saison pour les voyages organisés (-27,8% sur le mois, -2,0% sur un an) et les billets d'avion (-7,6% sur le mois, +3,7% sur un an).
    . Les produits et services de nouvelles technologies continuent de profiter de baisses de prix :
    -0,7% sur le mois pour le matériel (-10,0% sur un an) et -0,5% pour les services de télécoms
    (-4,0% sur un an).

    Les principales hausses de prix

    . Le mouvement de hausse lié à l'arrivée des nouvelles collections, se poursuit en septembre, notamment pour l'habillement (+5,1% sur le mois après +9,8% en août). Les produits les plus touchés concernent les textiles pour enfants et femmes, et les chaussures. Les vêtements pour enfants subissent la plus forte progression avec +10,6% sur le mois (+17% en août).
    . D'autres hausses saisonnières affectent les prix des légumes frais (+1,8%, -5,1% sur un an), des poissons frais et des crustacés (+3,8% sur le mois et sur un an). Le poste de dépenses alimentaires est aussi touché par les augmentations des cours des matières premières comme les huiles (+0,1% sur le mois, +7,7% sur un an) et du café-thé-cacao (+0,5% sur le mois, +12,3% sur un an). Le prix des céréales et du pain poursuit sa progression (+0,2% sur le mois, +3,0% sur un an).
    . La hausse des cours pétroliers enregistrée en septembre a entrainé une progression des prix à la pompe des carburants (+0,9% sur le mois, +14,8% sur un an) et du fuel domestique (+2,7% sur le mois, +24,7% sur un an).

    La hausse des prix atteint 3% dans la zone euro

    Selon l'estimation rapide publiée par l'office statistique de l'Union européenne, le taux d'inflation annuel de la zone euro s'établirait à 3,0% en septembre 2011. En août, le taux était de 2,5%. Selon ce mode de calcul, le taux français se stabilise à 2,4%. En août 2011, les taux annuels les plus faibles ont été observés en Irlande (1,0%), en Slovénie (1,2%) et en Grèce (1,4%), et les plus élevés en Estonie (5,6%), en Lettonie (4,6%) et au Royaume-Uni (4,5%).

    Prévisions 2012 : +1,7%

    L'INSEE estime que la hausse des cours des matières premières continue à impacter l'inflation française. La hausse des prix pourrait atteindre 2,3% en décembre. Au delà, compte tenu du ralentissement économique et du reflux des cours des matières premières, la hausse des prix à la consommation reviendrait, courant 2012, en dessous des 2% par an. Le Ministère de l'Economie, dans le cadre du projet de loi de finances, retient l'hypothèse de +1,7% pour l'année 2012, soit la moyenne des prévisions des grandes banques (entre 1,6 et 1,9%).

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Suivez les évolutions des indicateurs économiques impactant votre activité

    Pour maitriser le marché sur lequel vous évoluez ou en analyser un nouveau, découvrez la synthèse Marché

    Cette lettre est réalisée par : Jean-luc Zeiler Pierre-louis Passalacqua, Géraldine Sourdot