Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Les " dirigente " italiens ont-ils droit au chômage ?

    16 octobre 2018

    Que sont les " dirigente " italiens ? Il s'agit d'un faux ami : en effet, il ne faut pas entendre par " dirigente " les dirigeants d'entreprise. Les " dirigente " font l'objet d'une réglementation particulière et ne sont pas traités comme les autres salariés notamment en ce qui concerne la rupture du contrat.

    Statut des "dirigente"

    Le “dirigente” italien n'est pas un dirigeant au sens du droit français.

    Le " dirigente " est bien un salarié, mais un salarié appartenant à la catégorie supérieure des cadres.

    Les règles relative au licenciement des " dirigente " ne sont pas les mêmes règles que celles prévues pour les autres travailleurs. Le licenciement d'un "dirigente" est réglementé par les articles 2118 et 2119 du code civil. Les conventions collectives jouent également un rôle important dans la procédure de licenciement des " dirigente".

    Droit au chômage

    En tant que salarié, le " dirigente " verse des charges sociales chaque mois et a bien droit au chômage en cas de perte involontaire de son emploi.

    S'il démissionne, il n'aura pas droit au chômage.

    S'il est licencié, il aura droit aux indemnités chômage.

    Cette lettre est réalisée par : Laure Istria, Say-yiek Chhe, Robert Giovannelli

    Les articles des experts SVP sur le même thème :