Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Les FabLabs, boosters d'innovation ?

    19 juin 2017

    L'idée des FabLabs ou laboratoires de fabrication est née en Etats-Unis dans les années 1990. Ces lieux ouverts à divers publics proposent des machines numériques, pour la conception et la réalisation d'objet. A l'heure de la révolution numérique, quel est le rôle des FabLabs ? Comment se structure cet écosystème ? Vous pouvez obtenir une synthèse sur le marché des FabLabs, correspondant à votre besoin.

    Quelques chiffres

    La France compterait déjà plus de 200 FabLabs ou assimilés avec des statuts juridiques et des moyens divers.

    L'écosystème a connu une croissance importante en 2012 avec l'ouverture de 23 FabLabs sur le territoire Français.

    En 2014, 53% des FabLabs étaient en fonctionnement et 47% étaient à l'état de projet, démontrant que le secteur est en très forte croissance.

    La typologie des FabLabs

    Les FabLabs sont principalement portés par des associations : c'était le cas pour 46% des ateliers en 2014. 38% des projets envisageaient également un statut associatif.

    En 2014, 24% des FabLabs étaient issus d'entreprises privées et 17% d'universités.

    Les équipements

    La plupart des ateliers ont une taille comprise entre 50 et 250 m2. Seuls quelques FabLabs font plus de 500 m2.

    L'imprimante 3D est l'outil indispensable aux FabLabs : 92% possédaient une imprimante 3D en 2014.

    D'autres équipements sont proposés tels que des fraiseuses numériques, des découpeuses vinyle, laser ou encore des défonceuses numériques.

    Les objectifs

    L'innovation représente l'objectif principal poursuivi par les FabLabs : 42% des ateliers ouverts et 38% des projets ont positionné l'innovation comme objectif principal en 2014. Pour les projets à venir, l'objectif de développement économique se démarque avec 37% d'ateliers ayant ce but.

    Le public

    Les FabLabs en projet en 2015 avaient pour objectif d'être ouverts au grand public mais également aux personnes en création d'entreprise (33%) et aux startupers (35%).

    Certains FabLabs proposent l'ouverture à un public large par le biais des Openlabs ou journées gratuites : 68% des ateliers étaient ouverts gratuitement au public au moins une demi journée par semaine en 2014.

    Les acteurs

    L'écosystème est en pleine structuration : en 2015, l'association Fab&Co a été créée, suivie par l'association Réseau français des FabLabs fondée en 2016.

    Les modèles économiques

    Les FabLabs peuvent se rémunérer par la location de l'espace et/ou des machines. Une aide personnalisée peut être ajoutée afin d'aider à réaliser un prototype fonctionnel. Généralement, la réalisation du projet par les équipes de l'atelier est proposée.

    La mise à disposition d'experts aptes à guider les porteurs de projets représente une véritable plus-value.

    Les enjeux

    Opportunités :

    La baisse du prix des machines devrait permettre l'augmentation d'ouvertures de FabLabs en France.

    Les petites structures de type PME trouvent dans les FabLabs la possibilité de réaliser des prototypes, leur permettant de développer une capacité d'innovation face aux plus grandes structures.

    Menaces :

    Les cotisations demandées afin d'utiliser les machines sont souvent basées sur les consommables. Ceci ne permet pas toujours de compenser l'usure des machines.

    La confidentialité des projets et des prototypes représente un enjeu majeur pour les FabLabs qui doivent s'attacher à conserver la confiance des entreprises.

    Cette lettre est réalisée par : Gwendoline Bessot, Anne-cécile Henkes

    Les articles des experts SVP sur le même thème :