Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

Les marques ombrelles dans la ligne de mire de l'ANSM

21 juin 2016

En marketing, une marque ombrelle est l'exploitation d'une marque unique pour des produits différents de manière à les faire bénéficier de la notoriété et de l'image de cette marque. Très utilisée dans le domaine de l'alimentaire cette pratique se développe de plus en plus pour les produits de santé.

Le développement des gammes ombrelles

Depuis environ deux ans, des nouvelles gammes de produits apparaissent sur le marché pharmaceutique. Les laboratoires exploitent la notoriété de leurs marques de médicaments grand public pour commercialiser des dispositifs médicaux, des cosmétiques ou des compléments alimentaires dont les réglementations sont moins contraignantes. Ils proposent ainsi des offres complémentaires qui peuvent sortir du monopole de distribution en officine.

Cette pratique fait réagir les différents syndicats, groupements ou fédération de pharmaciens. En effet, le référencement sous le même nom de médicaments, dispositifs médicaux ou cosmétiques peut entrainer une confusion pour le patient qui comprend mal ces différents statuts et les risques encourus. Autre inconvénient pour le consommateur, le taux de TVA passe de 10%, taxe sur les médicaments non remboursables à 20%, taxe sur les produits de parapharmacie. L'intérêt de ces gammes est donc purement marketing.

Un encadrement réglementaire à prévoir

Le président de l'Union des syndicats de pharmaciens d'officine (USPO), a alerté en début d'année 2016 le ministère de la Santé sur les dangers des marques ombrelles pour les patients.

En février, l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a prononcé la suspension de la fabrication et de la mise sur le marché d'un dispositif médical et de deux cosmétiques car leur composition n'était pas compatible avec leurs statuts. Ces trois produits relevaient de la réglementation sur le médicament.

Néanmoins, l'AFIPA, l'association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable, est favorable au développement des marques ombrelles. Elle estime que c'est la seule solution possible pour développer le marché du selfcare en hausse de 6.4% en 2015. Elle positionne la marque ombrelle comme une garantie pour le patient de la qualité du produit, d'une identification rapide et facile et de prix plus bas.

Suite à ces alertes l'ANSM a annoncé un encadrement plus strict des noms attribués aux produits de santé. Ces recommandations devraient paraitre avant l'été.

Cette lettre est réalisée par : Valérie Belair, Baudouin Despres, Rosine Magnier