Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Les matières premières bientôt moins chères ?

    16 février 2010

    En janvier, le prix des matières premières importées en France a de nouveau augmenté (+3,3% sur le mois contre +4,6% en décembre). Cependant, les dernières cotations enregistrées marquent un net retrait. La hausse du dollar et le manque de dynamisme de la reprise tempèrent les cours.

    Variations brutales des cours

    L'évolution des matières premières se calque ainsi de plus en plus sur celle des indices boursiers. A l'instar du cours du pétrole, les prix des matières premières subissent de plus en plus des variations brutales à la hausse comme à la baisse. Ainsi l'écart enregistré entre les cours quotidiens les plus bas et les plus hauts depuis le 1er janvier 2010 ont été de -9% pour l'or, de -17% pour le blé, de -14% pour le soja, de -11% pour le sucre, de -14% pour le cuivre, soit des variations voisines des -15% pour le pétrole et des -13% pour le CAC 40.

    Cette volatilité confirme que les prix sont de moins en moins fonction de l'offre et de la demande de matières premières. L'importance croissante d'autres facteurs, notamment l'évolution de l'euro/dollar et du marché des produits financiers traditionnels, encourage la spéculation et donc les mouvements brusques des cours. A plus long terme, l'incertitude sur les besoins de consommation et le renchérissement des coûts de production ne font qu'accroitre l'ampleur des fluctuations des cours.

    Des hausses et des baisses sur les produits agricoles

    Les prix des matières agro-industrielles ont continué d'augmenter (+4,7% en moyenne sur le mois de janvier). Les hausses significatives ont concerné la laine, le caoutchouc et les bois de conifères. Les cours des matières premières alimentaires ont diminué de 0,9% en moyenne sur le mois contre une hausse de 3% en décembre. Après avoir atteint des records, le prix du thé est en recul de 15% sur le mois grâce à une perspective de récolte au Kenya plus favorable que prévu. Les prix des oléagineux sont en baisse de 1,9% sur le mois. Les prix des céréales gardent quant à eux une certaine stabilité

    Dernières hausses des cours avant le repli

    En janvier, les prix des matières premières industrielles ont à nouveau progressé (+4,2% après 5% en décembre). Soutenus par la reprise de la production en Chine, les métaux non ferreux, notamment le titane (+11%), le nickel (+8%), le cuivre (+4,6%) et l'aluminium (+11,9%) sont en hausse.

    Les premières cotations de février sont en net repli par rapport au mois de janvier. Les marchés commencent à prendre conscience de la réalité de la reprise économique mondiale.

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Pour suivre l'évolution économique en France et dans le monde , cliquez ici !

    Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler