Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Les salaires du privé progressent de 0,3% au 3ème trimestre 2017

    10 janvier 2018

    Selon les dernières données du Ministère du travail, les salaires mensuels de base ont augmenté de 1,3% en rythme annuel au 3ème trimestre 2017. La hausse est légèrement supérieure à celle observée à la même période de l'année 2016, soit 0,2% sur le trimestre et 1,2% sur un an. Le SMIC augmentera de 1,26% au 1er janvier 2018.

    Hausse du salaire mensuel de base de 1,3% en rythme annuel

    L'indice du salaire mensuel de base (SMB) de l'ensemble des salariés (hors agriculture et emplois publics), a augmenté de 0,3% dans tous les secteurs, à l'exception de la construction où il a augmenté de 0,2%.

    En cumul annuel fin septembre 2017, la hausse a été supérieure à la moyenne dans la construction (+1,5%), l'industrie et le commerce (+1,4%). Le salaire mensuel de base a augmenté de 1,6% pour les cadres, de 1,4% pour les professions intermédiaires, de 1,3% pour les ouvriers et de 1,2% pour les employés.

    Avec une inflation hors tabac de 0,9% sur 1 an, le salaire mensuel de base en euros constant a progressé de 0,4% en rythme annuel fin septembre.

    Le SMIC augmentera de 1,26 % au 1er janvier 2018

    Le SMIC horaire brut passera à 9,88 euros (9,76 euros au 1er janvier 2017). Le SMIC mensuel brut va avoisiner 1498,50 euros, soit une hausse de 18 euros. Le SMIC mensuel net devrait augmenter d'environ 20 euros sous l'effet de la baisse des cotisations sociales et de la hausse de la CSG.

    1,65 million de salariés ont bénéficié de la revalorisation du SMIC au 1er janvier 2017, soit 10,6% des salariés des entreprises du secteur marchand. Les femmes représentent 55,2% des salariés concernés. La part des bénéficiaires est plus importante pour les salariés à temps partiel (24,2 % contre 7,5 % des salariés à temps complet) et dans les entreprises de petite taille (de 31,3 % pour celles de 1 salarié à 4,5 % pour celles de 500 salariés ou plus).

    Cette lettre est réalisée par : Pascale Claude, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :