Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    L'inflation annuelle française à son plus haut depuis 2012

    18 juin 2018

    Pour le mois de mai 2018, les prix à la consommation ont augmenté sur un mois de +0,4% contre +0,0% sur la même période en 2017. Sur un an, ils ont progressé de +2,0% (+0,4 point de pourcentage par rapport à avril) poussés par une nouvelle hausse des prix de l'énergie.

    Nouvelle accélération des prix de l'énergie sur un an

    Pour le deuxième mois consécutif, les prix de l'énergie ont évolué à la hausse avec pour le mois de mai une augmentation de +10,0% sur un an après +6,3% le mois dernier.

    La hausse des prix de l'énergie est en lien avec la croissance des prix des produits pétroliers (+17,0% sur un an). D'une part, comme nous l'évoquions dans notre dernière note sur le pétrole, les prix mondiaux des pétroles bruts ont continué leur progression. Le baril de Brent de la mer du Nord frôle avec les 80 dollars, avec une moyenne mensuelle de près de 76,98 dollars pour le mois de mai 2018. D'autre part, l'inflation énergétique s'explique aussi par la hausse des prix du gaz (+4,1% sur an après +0,5%). D'ailleurs, les prix du gaz sont attendus à la hausse pour les mois à venir puisque la Commission de Régulation de l'Energie (CRE) préconise dans son rapport une hausse de +6,5% des prix du gaz réglementé au motif que Engie, fournisseur de gaz de référence, a vu ses coûts de fonctionnement augmentés.

    Déflation des prix des produits manufacturés

    En mai 2018, les prix des produits manufacturés ont connu une légère baisse de l'ordre de -0,2% sur les douze derniers mois, contre +0,1% le mois dernier. Le recul des prix des produits manufacturés résulte des prix de l'habillement et des chaussures qui reculent un peu moins que le mois d'avril (-0,2% sur un an contre -0,6%), des produits de santé qui ont connu une baisse équivalente au mois précédent (-2,3% sur un an contre -2,4%) et des prix des appareils ménagers qui se détériorent (-1,7% sur un an contre -1,2%). Toutefois, on note une hausse des prix des voitures qui augmentent plus rapidement que le mois précédent (+2,2% sur un an après +1,4%).

    Le taux d'inflation annuel en hausse à 1,9% dans la zone euro

    L'inflation française (+2,3%) est supérieure au taux d'inflation annuel de la zone euro qui s'établit à +1,9% en mai 2018 contre +1,8% en avril dernier. Cette hausse résulte d'une inflation plus prononcée dans certains pays d'Europe de l'Est (Roumanie, Estonie, Lituanie, Hongrie) et du Royaume-Uni qui affiche un taux d'inflation de +2,4%.

    Focus : l'impact des importations des pays à bas salaire sur l'inflation française

    Dans une étude récente (Carluccio et al., 2018), des économistes de la Banque de France estiment que les importations des pays à bas salaire ont exercé une pression à la baisse de l'inflation en France de l'ordre de 17pp par an en moyenne. Cet effet direct des importations depuis 1994 représenterait, selon les auteurs, un gain d'environ 1 000 euros sur la consommation moyenne des ménages en 2014. La substitution des biens nationaux par des produits importés ont concerné principalement l'habillement, l'ameublement et les équipements électroménagers.

    Cette lettre est réalisée par : Kader Berachoua, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :