Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

L'inflation en France : -0,2% en février 2016

16 mars 2016

Selon l'INSEE, malgré le rebond saisonnier des prix de l'habillement et des loisirs liés aux vacances d'hiver, le rythme annuel de l'inflation est à nouveau négatif (-0,2% sur les 12 derniers mois ; +0,3% sur le mois). Comme pour l'Union européenne, la principale cause déflationniste reste la chute des cours pétroliers. La faiblesse de l'inflation devrait encore perdurer quelques mois.

Baisse des prix en Europe

Selon Eurostat (office statistique de l'Union européenne), le taux d'inflation annuel de la zone euro est estimé à -0,2% en février 2016, en baisse par rapport au mois de janvier où il était de 0,3%. Comme pour la France, la principale cause déflationniste demeure la baisse des prix de l'énergie (-0,8% sur un an). Les principaux facteurs de hausse des prix à la consommation pour la zone euro sont le prix des services (+1,0%), suivi des prix de l'alimentation-alcool-tabac (+0,7%) et des biens industriels non énergétiques (+0,3%).

Hausses saisonnières

En France, la fin des soldes d'hiver marque, en février, l'arrivée des nouvelles collections, ceci se traduit par un rebond des prix de l'habillement (+5,9% sur le mois ; +0,8% sur un an) et dans une moindre mesure sur les articles de bijouterie, les meubles et les appareils ménagers (+1% sur le mois). A l'occasion des vacances d'hiver, les tarifs d'hébergement progressent de 2,7% sur le mois (+0,8% sur un an).

Nouveau recul des prix des carburants

Pour le 9ème mois consécutif, les prix du gazole, du fuel domestique et du super sans plomb se replient, respectivement de 0,9%, 1,7% et de 5% sur le mois. Sur un an, le prix des carburants baisse de 8,4%, le fuel de 17,6%. Le prix du gaz diminue de 1,2% sur le mois (-7 ,7% sur un an). Le tarif de l'électricité reste stable sur le mois (+4,2% sur un an).

2016 : +0,4% d'inflation moyenne

Compte tenu de la faiblesse anticipée des cours pétroliers, l'inflation annuelle devrait, au cours des prochains mois, rester proche de zéro (+0,1% sur 12 mois en juin 2016). A l'horizon de la fin de l'année 2016, l'inflation dépendra également de l'activité économique et de la valeur de l'euro face au dollar pour les produits manufacturés importés. Les dernières prévisions des grandes banques françaises tablent sur une inflation moyenne de 0,4% en 2016 et de 1,2% en 2017.

Cette lettre est réalisée par : Jean-luc Zeiler, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

Les articles des experts SVP sur le même thème :