Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

L'inflation repasse en dessous de 1% par an

16 juin 2017

Les prix à la consommation ralentissent en mai 2017 (+0,8 % sur un an après +1,2 % en avril). Selon l'INSEE, cette baisse de l'inflation résulte essentiellement d'un nouveau repli du prix des carburants. L'évolution des prix des autres catégories de produits et services restent conformes aux rythmes observés ces derniers mois : +0,4% pour l'alimentation, -0,7% sur les produits manufacturés et +0,9% sur les services.

Repli des prix de l'énergie

Pour le troisième mois consécutifs, le prix des carburants est en baisse (-8,1% sur un an). Le recul marqué sur trois mois atteint 4,1% pour le gazole, 2,9% pour le sans plomb et 7,1% pour le fuel domestique. Ce mouvement est issu du repli des cours provoqué par la surproduction de pétrole brut sur le marché mondial. Les tarifs réglementés du gaz baissent de 1,4% sur trois mois, les tarifs de l'électricité restant inchangés depuis plus d'un an.

1,4% d'inflation en Europe

Selon Eurostat, le taux annuel d'inflation de la zone euro est estimé à 1,4% fin mai 2017 contre 1,9% à la fin avril, en raison là aussi de la baisse des prix pétroliers. Les taux annuels les plus faibles en Europe (voisins de 0,7%) ont été observés en Irlande, en Roumanie et en Suisse. Les taux annuels les plus élevés (+3%) sont enregistrés dans les pays baltes. Aux Etats-Unis, l'inflation est repassée en dessous de 2% sur un an.

Prévisions d'inflation revues à la baisse

En raison de la baisse des cours pétroliers, la Banque centrale européenne a actualisé sa prévision d'inflation pour 2017 (+1,5% contre 1,7% prévu auparavant). En France, cette tendance est confirmée par l'INSEE, l'inflation sous-jacente s'infléchit en mai (+0,4% sur un an, contre 1% en début d'année 2016). L'indicateur d'inflation sous-jacente permet de dégager une tendance de fond. En effet, son calcul exclut la variation des prix réglementés (électricité, gaz, santé) ainsi que les prix volatils comme ceux affectant les produits frais et les produits pétroliers.

Cette lettre est réalisée par : Jean-luc Zeiler, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

Les articles des experts SVP sur le même thème :