Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

Marché de la formation : optimisme chez les prestataires pour 2016)

24 novembre 2016

La FFP - Fédération de la Formation Professionnelle - vient de publier la 19ème édition de son enquête économique annuelle. Conduite auprès d'organismes adhérents, celle-ci donne un aperçu de l'activité de ces prestataires et par là même du marché de la formation. Les perspectives annoncées pour 2016 sont à l'amélioration.

2015 : année " noire "

C Les organismes avaient déjà tiré la sonnette d'alarme fin 2015 : la réforme de la formation professionnelle aurait un impact négatif sur leur activité. La FFP annonçait alors que ses adhérents enregistraient, à fin juin 2015, des baisses de leur chiffre d'affaires d'environ 15%.

Le dernier Observatoire Economique du syndicat professionnel (octobre 2016) vient confirmer ce ralentissement, même s'il est moins important que prévu. Le chiffre d'affaires moyen des organismes de formation privés a chuté de 5,6% en 2015. Fait important, près de la moitié des prestataires interrogés (45%) déclarent avoir été confrontés à une baisse de leur activité.

La riposte

La réforme de mars 2015 - et tout particulièrement la mise en place du CPF* et son système d'éligibilité des formations - a donc exaspéré une partie des organismes, très négatifs sur les dispositifs créés.

Pourtant, la réalité est plus contrastée : 58% des personnes interrogées estiment que le CPF a eu, finalement, un impact faible sur leur activité en 2015. 44% des organismes souhaitent même se positionner sur le créneau et développer au sein de leur offre des formations éligibles au CPF.

La riposte est, par ailleurs, déjà enclenchée : 70% des adhérents de la FFP ont ainsi décidé de faire évoluer leur stratégie commerciale. Près de la moitié d'entre eux déclarent avoir développé de nouvelles fonctions dans leur entreprise, privilégiant les fonctions commerciales mais aussi numériques - jugées primordiales pour digitaliser les politiques marketing mais aussi pour développer l'offre des formations à distance, perçue comme une source de croissance à venir.

Autre axe de travail : la qualité des formations. Près de la moitié des organismes non détenteurs d'une qualification, d'un label ou d'une norme ont engagé une démarche qualité, se tournant plus particulièrement vers l'OPQF.

2016 : éclaircie en vue

Au-delà d'une riposte, certains organismes ne sont pas loin de penser que la réforme peut être une opportunité, comme celle de repenser leur organisation. Orienter leur offre vers de nouveaux publics - en développant par exemple des formations qualifiantes, diversifier leur activité ou se développer à l'international, les adhérents de la FFP espèrent, avec ces actions, une amélioration de leur activité pour 2016.

Selon eux, le chiffre d'affaires moyen prévu des acteurs du secteur devrait d'ailleurs être en hausse de 3% pour cette année et entre 0% et 5% pour 2017.

Ces prévisions sont à mettre en parallèle avec les données parues début novembre dans le Jaune Budgétaire annexé au Budget 2017. Le rapport nous apprend que les entreprises, restées le principal financeur de la formation professionnelle et de l'apprentissage, ont dépensé 14,30 milliards en 2014 - soit une dépense en hausse de 3,6%. Même si l'optimisation des budgets de formation reste une préoccupation forte pour les employeurs, les entreprises continuent donc à investir.

*Compte Personnel de Formation

Cette lettre est réalisée par : Delphine Guidat, William Kennedy, Pierre-louis Passalacqua