Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Matières premières : des cours records pulvérisés par des baisses

    25 janvier 2012

    L'année 2011 a débuté avec des cours records de matières premières dopés par les premiers signes de la reprise économique. Le retournement conjoncturel du printemps a stoppé net ce mouvement de hausse des prix entamé dès mars 2009. Sur l'année 2011, à l'exception des cours de l'or et de l'argent, les prix accusaient au final une baisse de 11%.

    Mouvement contrasté des cours

    Au cours des deux premiers mois, le prix moyen des matières premières importées (hors pétrole) en France a augmenté d'un peu plus de 6%. Puis tous les cours se sont alors repliés, accusant de près de 17% de baisse globale sur les dix mois suivants. Sur l'année 2011, le mouvement des cours a cependant été assez contrasté, certains restant même supérieurs à ceux qu'ils étaient en début d'année.

    Des hausses et des baisses pour les produits agricoles

    La hausse du prix des céréales a affecté le coût de l'alimentation du bétail. Le cours mondial de la viande de boeuf a progressé de plus de 13% sur l'année. En raison d'un rapport trop tendu entre l'offre et la demande, d'autres prix agricoles ont augmenté comme le riz (+11% sur l'année), le café Robusta (+11%) et le maïs (+3%).
    De fortes baisses bénéficient au cacao (-30% sur l'année), au sucre (-25%), à l'huile de palme (-21%) et au blé (-20%). Le repli des prix des produits alimentaires constaté sur l'année 2011 (-11%) n'a néanmoins que partiellement compensé les hausses enregistrées entre mars 2009 et mars 2011 (+48%).

    Le doublement du cours du coton effacé

    Le prix du coton, qui avait doublé en début d'année, s'est brutalement replié, revenant ainsi au cours de la mi-2010. D'autres prix de matières agricoles destinées à l'industrie ont subi le ralentissement de la demande mondiale de produits manufacturés. Le cours du caoutchouc a baissé de 27% sur l'année, celui du bois de conifère de 13% et celui du cuir de bovin de 21%.

    Prix des métaux en forte baisse

    Les cours des métaux non ferreux ont baissé de près de 16% sur l'année. La plus forte chute, avec près de 25%, concerne le prix du nickel. Le prix du cuivre recule de 17%, celui du plomb de 16%, de l'aluminium de 14%, du zinc de 16%.

    Hausse annuelle de 19% de l'or

    Si le ralentissement économique affecte le cours des matières premières, il entraine la recherche de valeurs refuges, comme les métaux précieux. Malgré le repli des cours en décembre, le prix de l'or a gagné près de 19% sur l'année. Le cours de l'argent, après avoir connu une valorisation peu commune (+40% enregistrés en début d'année) s'est brutalement replié, ne conservant qu'une hausse de 3,6% sur l'année.

    Chiffres-clés

    Cette lettre est réalisée par : Géraldine Sourdot, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler