Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Matières premières : quatrième mois de recul des cours

    01 août 2013

    En juin, le repli des cours de matières premières s'est amplifié. L'indice de valeur en euro des produits importés en France baisse de 3,7% sur le mois (-0,8% en mai). Que ce soient les métaux ou les produits agro-industriels, presque tous les produits sont touchés. La chute dépasse 9% pour l'argent, les bois de conifères, le caoutchouc, le café.

    Correction historique pour l'or

    Selon le Financial Times : "L'or a dégringolé à son plus bas niveau en près de trois ans, ce qui le met en bonne position pour enregistrer sa plus grosse baisse trimestrielle depuis 1971 et l'effondrement du système de Bretton Woods, qui liait la valeur du dollar au métal jaune". En juin, le cours a reculé de 6,5%, (1 342 dollars l'once, soit le cours d'octobre 2010). La baisse est plus marquée pour l'argent avec -9,7% sur le mois.

    La Chine perturbe les marchés de matières premières

    Les mauvais indicateurs en provenance de Chine mettent à mal le marché des matières premières industrielles. Pour la première fois depuis des années, l'offre de cuivre dépasse largement la demande, entraînant le repli des cours (-4,7% sur le mois). Les prix du nickel (- 6,1% sur le mois) ou du zinc sont descendus à leurs niveaux historiques. Le cours de l'aluminium (-2,4% sur le mois) souffre de la surproduction chinoise (1er producteur mondial avec 40% du marché).

    Forte baisse des prix des matières premières agro-industrielles

    Les produits agricoles destinés à l'industrie sont aussi affectés par le ralentissement industriel chinois. C'est le cas des bois sciés de conifères (-10,4% sur le mois), du caoutchouc (-9,3%) et du coton (-1,2%). Le cours de la pâte à papier diminue de 0,9%.

    Amélioration des prévisions de récolte

    Au mois de juin, le prix des produits agricoles marque aussi un recul (-1,9%) corrigeant ainsi la forte hausse enregistrée en mai (+3,4%). La chute des cours est conséquente pour le café, Arabica et Robusta (-10%) ; la production au Brésil et au Vietnam s'annonçant meilleure que prévue. L'amélioration des récoltes de céréales aux Etats-Unis et en Amérique du Sud entraine un repli des cours (-2,8% sur le mois). En revanche, des craintes sur la qualité de la production de soja en Amérique du Nord ont déclenché une hausse des prix de 5% sur le tourteau et de 1,4% sur les fèves.