Mettre en place une politique d'achats durables et responsables

Mettre en place une politique d'achats durables et responsables

07 mai 2010

La crise économique et financière que nous venons de connaitre ne remet pas en cause la stratégie des achats durables dans les entreprises françaises et le développement durable demeure une priorité des acheteurs, surtout dans les grands groupes

Comment agir concrètement ?

Comme toute nouvelle opération stratégique, la direction des achats doit avoir le soutien inconditionnel de la direction générale. Les modifications de la politique d'achats ne sont pas toujours bien perçus par l'ensemble des acteurs de l'entreprise car il faut arrêter les automatismes et revoir les process. La mise en place d'une politique de systématisation de démarches d'achats durables ne peut se faire qu'avec des objectifs précis et chiffrés. D'autant plus qu'il va falloir mixer cette nouvelle option avec les critères de base traditionnels des politiques d'achats. Il faut mettre en place des formations pour les acheteurs, si possible nommer un référent et bien sûr informer et éduquer ses fournisseurs qui eux-mêmes auront à le répercuter chez leurs fournisseurs ou sous-traitants. Longtemps sujets d'interrogations pour les acheteurs, à qui on demandait surtout des réductions de coût, les achats durables sont devenus également une opportunité pour repenser son " business modèle ". Le développement durable n'est pas incompatible avec les critères traditionnels de qualité, de coût et de délai des acheteurs.

Sensibilisation des acheteurs au développement durable

A la Sncf, près de 630 collaborateurs vont être formés aux achats durables. Cette mission a été confiée à plusieurs cabinets spécialisés dans les achats et le développement durables. Au cours de cette formation, les acheteurs seront informés et sensibilisés aux enjeux du développement durable en général. Mais, au-delà de la théorie, la formation va s'attacher à démontrer aux acheteurs le caractère stratégique en matière de RSE (responsabilité sociale ou sociétale de l'entreprise) de leur métier, mais aussi l'intérêt et les opportunités de l'achat responsable. Enfin un troisième volet et de loin le plus important pour l'entreprise est consacré à la mise en pratique des achats durables et la gestion de la relation avec les parties prenantes, dont les fournisseurs.

Comment évaluer ses fournisseurs ?

Les achats durables sont au coeur de la relation clients fournisseurs qui doivent être audités sur leur politique de développement durable et responsable. Vous devez savoir si vos fournisseurs ont instauré des démarches en matière d'éco-conception, de réduction de gaz à effet de serre, de prévention des pollutions, de gestion et recyclage des déchets, d'emballage, de transports propres, s'ils n'emploient pas de travailleurs clandestins ou d'enfants en bas âge au cours de leur délocalisation. La plupart des entreprises et surtout les grands groupes ont recours à des cabinets spécialisés qui élaborent des questionnaires, des tableaux de bord ou des rédactions de chartes éthiques... Ce qui permet d'établir avec les fournisseurs de nouvelles relations plus étroites et bénéfiques, car responsabiliser ces achats, ce n'est pas juger ceux qui ne font rien mais c'est surtout les aider à améliorer leurs performances environnementales et sociales en étant force de propositions.

Comment récompenser ses fournisseurs ?

Le groupe Crédit Agricole a remis en septembre dernier ses Trophées Horizon 2009, une manifestation interne qui récompense ses prestataires les plus engagés en matière de développement durable. Les récompenses ont été attribuées à Xerox (catégorie Grandes entreprises) pour ses actions en matière d'éco-conception et d'innovation, à Feuillate (catégorie PME)) pour sa démarche en matière de culture bio et pour la certification de son process (Iso 14001), au réseau Gésat (catégorie Entreprises adaptées) et à Numen Services dans la catégorie prix spécial du jury. LesTrophées ont été réalisés par Céline Mazard, une artiste handicapée et non voyante.

Satisfaire le client

Qui dit achat, dit production et consommation et là aussi les moeurs commencent à changer. Autre partie prenante, les consommateurs sont de mieux en mieux informés et deviennent de plus en plus exigeants. Les grands donneurs d'ordres l'ont bien compris, mais attention au " green washing ", au durable, bio ou éthique à " toutes les sauces " et partout.



Développement durable : cliquez ici pour retrouver tous les articles des experts SVP !



Une question ? Les experts SVP vous répondent

Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Françoise Eugenia


Mots clés liés à l'article : Développement durable | Environnement