Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

Nouvelle hausse des cours des matières premières

16 décembre 2009

En novembre, le prix des matières premières importées en France a augmenté un peu moins fortement qu'en octobre (+2,7% après +3,2% en octobre). Les hausses les plus remarquables ont touché, outre les métaux précieux, le cacao, les cuirs et les bois de conifères.

Cacao : +45%

Depuis mi-juin, le cours du cacao à Londres a augmenté de près de 45%, pour atteindre un record historique à 2 232 livres la tonne début décembre. Depuis octobre 2007, le cours est ainsi passé de 900 livres à 2 232, soit un bond de 150%. Selon l'Organisation internationale du cacao (ICCO), le marché mondial en 2008/2009 a été déficitaire. La saison 2009/2010 resterait, elle aussi, déficitaire, et ceci pour la quatrième année de suite. Du coté de l'offre, jamais on n'a vu un déficit d'offre aussi durable depuis 1965-1969. Le premier producteur, la Côte d'Ivoire avec 40% de la production mondiale peine à suivre. Sur la saison 2008/2009 la production ivoirienne a reculé de 13%. C'est la plus petite récolte depuis 14 ans ! Du coté de la demande, les pays asiatiques consomment toujours plus de chocolat. Ainsi, la consommation indienne croît de 18% par an !

Les prix des matières agro industrielles ont progressé de 5,2% en novembre (+10,5% sur un an). Les hausses les plus notables concernent en particulier les bois de conifères (+11,3%sur le mois) et les cuirs de bovin (-13,6% sur le mois).

La Chine constitue des stocks de précaution

L'amélioration de l'activité économique, notamment américaine et chinoise, a porté plus haut les cours des métaux, très sensibles aux bonnes nouvelles. La production chinoise est en hausse pour le neuvième mois consécutif. La croissance devrait logiquement continuer de progresser. Anticipant une hausse de ses besoins en cuivre, la Chine n'a jamais eu autant de stocks. Le métal rouge est revenu à un point haut à plus de 7000 dollars la tonne. Le cuivre est le bon exemple des métaux de base, car très utilisé dans la construction, et donc très sensible à la conjoncture économique américaine et chinoise. Prévoyant une reprise de l'économie mondiale dans les mois à venir, les investisseurs anticipent une pénurie de cuivre à l'horizon de quelques années. La demande serait donc trop forte par rapport à l'offre potentielle. L'aluminium a lui aussi atteint un plus haut d'un an, à plus de 2000 dollars le tonne, et ce, là aussi, malgré un niveau de stock record.

Le cours des métaux précieux a augmenté de 6,8% en novembre, notamment le palladium et l'or, soutenus respectivement par le rebond automobile et les craintes de baisse de la production des mines sud africaines.

Une question ? Les experts SVP vous répondent

Pour suivre les évolutions des indices et des taux impactant votre activité , cliquez ici !

Cette lettre est réalisée par : Murielle Doyen, Pierre-louis Passalacqua, Jean-luc Zeiler