Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Octobre 2015 : l'inflation amorce un timide rebond

    18 novembre 2015

    L'indice mensuel INSEE des prix à la consommation du mois d'octobre 2015 progresse de 0,1% sur le mois. Cette évolution résulte de quelques hausses saisonnières, notamment du prix des fruits frais, compensées en partie par une nouvelle baisse du prix des carburants. Sur un an, l'inflation reste proche de zéro (+0,1%).

    Mouvements saisonniers sur les prix à la consommation

    La fin de l'été marque la hausse du prix des fruits frais avec +8,3% sur le mois ; le prix des légumes progressant modérément de +0,8%. Sur un an, l'ensemble des produits frais enregistre l'augmentation du prix la plus forte des produits et des services (+7,1%). Des hausses saisonnières touchent aussi le logement, avec le passage au tarif " hiver " des réseaux de chaleur. A contrario, l'INSEE relève des baisses, sur le prix des fleurs et plantes, ainsi que sur les tarifs des locations de vacances.

    Cinquième mois de baisse du prix des carburants

    Compte tenu du niveau des cours pétroliers historiquement bas, l'automobiliste paye de moins en moins cher son carburant. A la pompe, les prix diminuent de 0,4% sur le mois, de 10% sur les cinq derniers mois et de 12,6% sur un an. Le prix du fuel domestique coûte, quant à lui, 2,7% moins cher qu'en septembre (-20,2% sur un an).

    Retour de l'inflation en 2016

    L'inflation reste sous l'influence baissière des cours pétroliers. Cependant, l'ensemble des prix, à l'exclusion de ceux de l'énergie (soit près de 82% du panier de référence) marque une certaine accélération. Ainsi, le rythme annuel d'augmentation de prix de ces produits et services " hors énergie " était, à fin octobre, de 0,7% contre +0,2% en début d'année 2015. L'INSEE estime qu'en fin d'année 2015, l'inflation atteindrait 0,3%. Cette tendance haussière devrait se poursuivre en 2016. Elle se situerait entre 1,1% et 1,5%, selon les prévisionnistes.

    Cette lettre est réalisée par : Jean-luc Zeiler, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :