Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

Pétrole : lent ajustement des cours

09 novembre 2015

Les cours pétroliers demeurent très bas au mois d'octobre 2015. Le prix du Brent peine à revenir durablement au-dessus des 50 dollars/baril. L'épreuve de force engagée par l'OPEP, en laissant les cours du brut baisser, a entraîné le recul des forages et de la production de brut aux Etats-Unis. Peu à peu, les prix s'éloignent du plancher atteint fin août dernier (42 dollars).

Deux rebonds en octobre

Au cours du mois d'octobre, les prix du baril de Brent ont varié entre un point haut (53 dollars, le 8/10 et un point bas (47 dollars, le 27/10), suivi d'un rebond, portant le baril à 49,5 dollars en fin de mois. Le cours moyen du mois s'établit à 48,4 dollars (46,8 dollars en septembre), loin des 65,7 dollars atteints au mois de mai dernier.

Evolution de la demande pétrolière en 2015 et 2016

La croissance mondiale atteindrait 3,5% en 2016 contre 3,1% en 2015. Dans ce contexte, l'Organisation des pays pétroliers estime que la demande de brut progresserait, en 2015, de1,65% pour ralentir en 2016 (+1,35%). La demande européenne resterait stable en 2016 tandis que la consommation augmenterait de 1,3% aux Etats Unis (21% de la demande mondiale), de 2,8% en Chine (12% de la demande) et de 2,4% dans les pays en voie de développement.

Dans l'attente de la prochaine réunion de l'OPEP

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole se réunira au début de décembre prochain. L'OPEP y analysera sa stratégie non interventionniste menée depuis un an face à l'afflux de pétrole américain. En laissant filer à la baisse les cours mondiaux, l'Organisation pousse les producteurs nord-américains à diminuer leur production de pétrole de schiste, plus coûteux à extraire. Cependant, cette politique pénalise aussi les membres de l'OPEP en baissant leurs recettes pétrolières. Prenant en compte leurs difficultés budgétaires, certains, comme l'Iran, le Venezuela et l'Algérie souhaitent revenir à plus d'interventionnisme contrairement aux, riches et peu peuplés, pays du Golfe, comme l'Arabie saoudite.

Recul des forages aux États-Unis

Le niveau actuel des cours est loin d'être profitable pour les hommes d'affaires américains prospecteurs de schistes. Le nombre de forages pour l'extraction de brut serait au plus bas. Selon l'OPEP, la production aux Etats-Unis aurait baissé de 2,6% au troisième trimestre 2015. Le déclin pourrait s'accélérer dans les prochains mois, le seuil de rentabilité de l'extraction de pétrole de schiste se situant à 75 dollars/baril.

Lente remontée des prix

Un récent rapport prospectif de l'OPEP prévoit une lente remontée des prix au cours des prochaines années avec un cours moyen du brut à 55 dollars cette année et une hausse de cinq dollars par an qui le porterait à 80 dollars en 2020.

Cette lettre est réalisée par : Jean-luc Zeiler, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

Les articles des experts SVP sur le même thème :