Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Prises anti moustiques : la Douane surveille et saisit

    09 août 2013

    En cette période estivale, les douaniers du Port du Havre ont poursuivi leur mission de contrôle visant à protéger la santé et la sécurité des citoyens. Ils viennent de saisir 20 000 appareils tue-moustiques non conformes et dangereux dans un conteneur en provenance de Chine.

    Les produits non conformes ne passent pas !

    De plus en plus, les douaniers sont amenés à effectuer des contrôles techniques sur les produits importés. Ainsi, dans l'opération effectuée au Havre, ils ont relevé :

    - des problèmes techniques relatifs au risque d'électrocution : lorsque l'appareil est sous tension, l'accès direct aux parties actives de l'appareil est possible lors du nettoyage du tiroir ramasse insectes (calibre d'un doigt d'adulte) et par les grilles de l'enveloppe de l'appareil (calibre d'un doigt d'enfant)
    - l'absence de mentions légales permettant l'information du consommateur : référence du modèle, interdiction d'installation de l'appareil par des enfants, interdiction d'utilisation dans les granges, étables, locaux analogues, nécessité de surveillance des enfants lorsque l'appareil est sous-tension.
    Les 20 000 appareils contrôlés ont donc été saisis.

    Les importations d'articles défectueux progressent

    Les importations d'articles défectueux voire dangereux se sont multipliées ces derniers mois. Sur le seul cas des appareils anti-moustiques, ce sont 20 affaires portant sur 280 000 articles qui ont été traitées par les services douaniers (Le Havre, Marseille, Nantes).

    Au total, plus de 51 millions d'articles ont fait l'objet d'un contrôle des normes techniques de la part des services douaniers en 2012 (30 millions en 2011), soit une progression de 70 %.

    Certains produits particulièrement à risques font l'objet de campagnes de contrôles approfondis :

    - guirlandes électriques de Noël (risques d'électrocution et d'incendie) ;
    - jouets (risques de blessures, d'ingestions et chimiques) ;
    - éthylotests électroniques (défaillances électroniques) ;
    - appareils électriques d'intérieur (risques d'électrocution, d'incendie liés aux courts-circuits) ;
    - feux d'artifice (risques d'explosion) ;
    - poussettes (risques de blessures).

    En 2012, le pourcentage de produits non conformes découverts sur ces produits ciblés s'est élevé à 34 % contre 22 % en 2011.

    Cette lettre est réalisée par : Patricia Lemaire, Robert Giovannelli