Produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de 3 ans : nouvelles recommandations

Produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de 3 ans : nouvelles recommandations

02 juin 2010

L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) a publié en Avril 2010 des recommandations relatives aux caractéristiques spécifiques à prendre en compte pour évaluer l'innocuité des produits cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans.

L'étude de l'Afssaps

Le code de la santé prévoit à l'article R5131-2 l'évaluation de la sécurité pour la santé humaine des cosmétiques et il est précisé que l'évaluation des produits cométiques destinés aux enfants de moins de trois ans doit être spécifique. L'AFSSAPS a mené des campagnes d'inspections et de contrôles en 2009 et a mis en place parallèlement un groupe de travail pluridisciplinaire sur l'évaluation de la sécurité de ces produits et les caractéristiques spécifiques à prendre en compte pour évaluer l'innocuité des produits cosmétiques dans cette population d'âge. Ces recommandations élaborées par ce groupe de réflexion seront transmises à l'autorité européenne afin de permettre à l'Afssaps de contribuer à l'harmonisation du niveau d'exigences au sein de l'Union Européenne.

Les recommandations pour la formulation des produits

Lors de la formulation d'un produit cosmétique destiné aux enfants de moins de 3 ans,

-Utiliser pour un même produit le plus faible nombre d'ingrédients différents et choisir ceux pour lesquels le profil toxicologique est parfaitement connu et dont le recul d'utilisation permet d'assurer la sécurité ;

-Décliner les données toxicologiques nécessaires en fonction des facteurs de risque identifiés (zone d'application et/ou la catégorie de produits) afin de disposer de l'ensemble des données toxicologiques nécessaires et suffisantes pour justifier de la maitrise de ces risques.

Les recommandations pour l'évaluation des produits finis

Pour l'évaluation des produits finis, l'Afssaps recommande :

De porter une attention particulière à la sécurité des conditionnements primaires et les systèmes d'ouverture-fermeture des produits ainsi qu'aux qualités physico-chimiques et microbiologiques.

De réaliser des tests cliniques chez l'homme adulte afin de confirmer la tolérance et l'acceptabilité cutanée du produit fini, dans un objectif d'extrapolation des résultats à la population des enfants de moins de 3 ans.

Cas des enfants prématurés

Les enfants prématurés (enfants nés avant 37 semaines d'aménorrhée) ont fait l'objet d'une attention particulière. Considérant la perméabilité cutanée et l'immaturité métabolique de ces enfants, l'Agence recommande de ne pas utiliser de produits cosmétiques lorsque le prématuré se trouve en service de néonatalogie.



Une réflexion approfondie avec les professionnels de santé des services de néonatalogie sera menée sur les soins d'hygiène corporelle donnés aux enfants prématurés (6 à 7% des naissances) en vue de définir avec eux les critères de qualité et de sécurité attendus des produits qui sont destinés à cette population particulièrement vulnérable.



Posez votre question aux experts SVP

Consultez les autres articles des experts SVP

Cette lettre est réalisée par : Jacques Dugravier, Valérie Belair, Martine Chevallier