Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

Quand le stagiaire devient un ambassadeur de l'entreprise

04 juillet 2017

Période essentielle dans un parcours étudiant, le stage se révèle être important aussi pour l'entreprise, notamment en termes de communication et de marque employeur. Le stagiaire peut même se transformer en vecteur d'image.

Marque employeur : la place des stagiaires

Quand une entreprise pense sa stratégie marque employeur, elle doit envisager la place qu'elle souhaite y donner à sa politique des stages. D'autant plus que redorer une image détériorée prend du temps, parfois même plusieurs années. Mécontent, un étudiant peut nuire à l'image d'une marque ou d'une société tout autant qu'un ancien salarié ou qu'un candidat à l'embauche.

Le stagiaire a, pourtant, toute sa place dans une politique marque employeur et peut même avoir un impact positif sur la notoriété d'une société. Et ce déjà au sein même de l'organisation où il réalise son stage : le jeune, qui se voit confier une mission intéressante, fait la promotion du service pour lequel il travaille auprès des autres directions de l'entreprise.

Mais la réputation des entreprises se joue avant tout en dehors de l'entreprise, et en premier lieu dans les écoles. Le stagiaire, une fois son stage effectué, va retourner dans son établissement et raconter aux autres élèves et parfois aux enseignants de sa promotion comment celui-ci s'est déroulé. Il est donc essentiel de prendre soin de ces étudiants, qui, en véhiculant une bonne image de la société, donneront peut-être à celle-ci l'occasion d'être identifiée comme un potentiel employeur auprès de futurs stagiaires - et même des jeunes diplômés - au sein de la même formation.

Enfin, il ne faut pas oublier non plus que ces jeunes sont aussi des consommateurs, qui peuvent ternir l'image d'une marque, notamment auprès de leurs proches (famille et amis).

DRH : actions possibles

Les directions des ressources humaines ont donc tout intérêt à être attentives à leurs stagiaires. Au-delà du contenu même de leur mission, elles doivent veiller à ce que leurs tuteurs ou leur management proche prennent le temps de bien les former, de les conseiller sur le monde de l'entreprise ou sur leur avenir professionnel, de faire régulièrement des points sur l'avancée de leur projet mais aussi de valoriser leur progrès, de les accompagner dans la préparation de leur soutenance....

En contrepartie, elles peuvent mettre à profit une période de stage qui se passe dans de bonnes conditions pour proposer au stagiaire de témoigner sur sa mission, son quotidien : vidéos, posts sur les réseaux sociaux, photographies pour mettre en avant sa journée... Certaines entreprises sollicitent même ces jeunes pour discuter et répondre aux interrogations de futurs stagiaires : sujets de préoccupations proches, discours moins perçu comme étant de la communication, exemples concrets. Qui peut mieux comprendre les besoins d'un futur diplômé?

Classements et labels

Certaines entreprises ont bien compris l'impact des avis stagiaires sur leur notoriété et travaillent aussi à apparaître dans les classements ou à obtenir des labels qui mettent en avant les sociétés où il fait bon faire un stage. HappyTrainees, StageAdvisor, label européen InternsGoPro : ces sites et associations proposent d'évaluer les expériences des étudiants à partir de critères tels que l'environnement de travail, le management, la reconnaissance ou encore la motivation. Les notes mises par les stagiaires rentrent aussi en jeu.

Enfin, il est essentiel de surveiller régulièrement les sites de notation des employeurs, où la catégorie stage est proposée aux internautes qui souhaitent déposer un avis. Les étudiants s'y expriment souvent de façon détaillée et argumentée, impactant l'image employeur des sociétés visées.

Cette lettre est réalisée par : Delphine Guidat, Anne-catherine Auzanneau, Pierre-louis Passalacqua

Les articles des experts SVP sur le même thème :