Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Quelle politique Rh dans l'entreprise agile ?

    07 février 2014

    Concept managérial des années 90, l'agilité de l'entreprise est favorisée par l'explosion des nouvelles technologies. Dans un environnement économique et concurrentiel mouvant, l'entreprise doit être réactive et donc flexible. Indépendamment de l'aspect organisationnel de ce concept, comment les Rh peuvent-elles permettre de tendre vers cet idéal ?

    Etre agile c'est anticiper

    La fonction Rh peut contribuer à l'agilité en anticipant les besoins en recrutement, en déterminant les profils dont l'entreprise aura besoin à moyen voire à long terme.

    Ainsi le recrutement chez Google est considéré comme une fonction stratégique. Les effectifs Rh s'adaptent à la demande. Les diplômes et les titres ne servent pas seulement à évaluer les compétences techniques mais aussi les traits de personnalité (autonomie, créativité...) facteurs de réussite de l'entreprise agile.

    De son coté, Amazon.com a redéfini ses critères de recrutement : elle privilégie les individus ayant au moins deux compétences clés distinctes, afin de lui permettre de s'adapter de façon perpétuelle.

    Etre agile c'est s'adapter

    L'adaptabilité est vectrice de compétitivité. Mobiliser les équipes, les accompagner dans le changement est indispensable.

    Le législateur l'a bien compris en introduisant une obligation de négocier en matière de GPEC dans le code du travail depuis quelques années déjà. Obligation renforcée par la loi de sécurisation de l'emploi du 14 juin 2013 qui incite notamment les partenaires sociaux à négocier sur la mobilité.

    La recherche constante d'adaptation au marché conduit certaines entreprises à proposer des plans d'actions cohérents dont la pierre angulaire est la formation.

    Ainsi, chez Sephora, la SephoraUniversity intègre quatre objectifs principaux :

    - Développer les talents

    - Développer l'employabilité

    - Intégrer les objectifs du plan stratégique business

    - Développer les dernières tendances du secteur

    Etre agile c'est tendre ensemble vers un objectif commun

    Comme le souligne Emmanuel Buée, dirigeant d'H30 Ressources de transition (in Personnel mars avril 2012) : " l'objectif est de travailler ensemble, pour atteindre un objectif commun en revenant sur les bonnes règles de l'agilité : partager l'objectif, simplifier les relations, agir pour le collectif, ne changer que ce qui doit l'être, etc.. ".

    Le partage des connaissances, la mutualisation des savoirs sont donc de mise.

    Le partage d'une culture commune et de valeurs fortes renforce aussi l'agilité stratégique.

    Ainsi, chez Lippi, fabricant de clôtures, l'intelligence collective est valorisée par un accord d'intéressement qui a remplacé les primes individuelles et collectives.

    Etre agile c'est favoriser l'autonomie des collaborateurs

    L'agilité s'éloigne des modèles de gestion traditionnels. Le manager se situe davantage dans le cadre d'une organisation bottum-up (les décisions venant le plus possible du terrain). Il favorise l'autogestion des équipes. Il devient " un facilitateur ".

    Chez Lippi, l'organisation développe au maximum l'autonomie des salariés, source de performance pour l'entreprise selon ses dirigeants. D'ailleurs, collaborateurs et managers sont évalués via un 360° sur les mêmes critères qui ont été définis en concertation avec eux.

    La liberté laissée aux collaborateurs est soulignée par Odile de Nantes, RRH de Lippi qui précise : " je retrouve ce pour quoi j'ai choisi ce métier : redonner du sens. " (in Entreprises et Carrières 4 au 10 février 2014).

    Etre agile c'est avoir droit à l'erreur

    La reconnaissance du droit à l'erreur est une caractéristique propre aux entreprises agiles. La bienveillance est de mise !

    Chez Toyota, le droit à l'erreur est reconnu, sachant qu'en cas d'erreur, les équipes

    prennent le temps d'en chercher la cause.

    Pour Reed Expositions France, prestataire de services, la reconnaissance du droit à l'erreur est inhérente à l'innovation permanente, à la production d'idées.

    *GPEC : Gestion Prévisionnelle des Emploi et des Compétences

    Cette lettre est réalisée par : Céline Niterbuhl, Mathieu Faria, Véronique Baroggi