Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Recul des prix en juillet

    16 août 2011

    Les soldes d'été ont entrainé de fortes baisses de prix sur l'habillement. D'autres produits comme les carburants et les fruits et légumes ont bénéficié de diminutions de prix. A l'opposé, les prix des services ont subi des hausses saisonnières comme dans le tourisme. L'indice mensuel des prix à la consommation est en repli de 0,4% sur le mois de juillet. En rythme annuel, l'inflation s'établit à 1,9%.Ce ralentissement reporte la revalorisation du SMIC au delà du mois d'octobre.

    Les principales hausses de prix

    . Comme c'est le cas en période de vacances, les principales hausses de prix concernent le secteur du tourisme. Les loyers des hébergements de vacances font un bond de 42,5% sur le mois. Par rapport à l'été dernier, la progression atteint 7,5%. Forte augmentation aussi pour les voyages organisés (+22,8% sur le mois, +4,7% sur un an), Le tarif moyen des billets d'avion progresse de 8,7% (+ 1,2% sur un an).
    . Les nouveaux tarifs réglementés de l'électricité progressent de 1,7% sur le mois. Le cumul des hausses des 12 derniers mois avec + 7,9%, dépasse l'augmentation annuelle du tarif du gaz (+.6,5%).
    . D'autres relèvements, traditionnels en juillet, impactent le tarif des services postaux (+2,2% sur le mois, +2,6% sur un an), celui des transports ferroviaires (+0,9% sur le mois, +2,5% sur un an) et des honoraires des dentistes (+0,9% sur le mois, +1,2% sur un an).
    . La fin des promotions sur les automobiles neuves provoque la hausse de leurs prix (+0,8% sur le mois, +2,1% sur un an).

    Les principales baisses de prix

    . Les baisses de prix les plus notables bénéficient avant tout à l'habillement. Les soldes ont eu un effet important sur les prix des vêtements pour les femmes et les enfants (plus de 19% de baisse sur le mois, -11% sur un an). Le prix des chaussures baisse de 15,3% sur mois
    (-2,8% sur un an).
    . L'INSEE relève des diminutions de prix sur d'autres produits comme l'ameublement
    (-3,3% sur le mois, +0,4% sur un an), la maroquinerie (-4,8% sur mois, +4,2% sur un an), sur les équipements audiovisuels (-2,0% sur le mois, -12,5% sur un an).
    . Le poste de dépenses alimentaires profite de baisses saisonnières sur le prix des fruits et légumes
    (-4,3% sur le mois, -3,7% sur un an). Hors produits frais, les prix de l'alimentation augmentent de 0,5% sur le mois (+3,0% sur un an).
    . La baisse des cours pétroliers (-5% sur trois mois) donne lieu à un certain repli des prix des carburants (-0,6% sur le mois, -3,0% sur les trois derniers mois, +14,6% sur un an).

    L'inflation française parmi les moins élevées de la zone euro

    A fin juillet 2011, selon l'indice européen, le taux d'inflation harmonisé s'établit à +2,1%en France et à 2,5% dans la zone euro, soit au-dessus du seuil de 2% d'intervention de la Banque centrale européenne. L'inflation, hors de l'Europe, s'élève à des niveaux bien supérieurs : +.4% en Chine, +3,5% aux Etats-Unis, +5.1% en Afrique du Sud, +6.7% au Brésil et + 9.4% en Russie.

    Tendances 2011 : plus de 2%

    Dans l'hypothèse où les cours des matières premières, dont le pétrole, se stabiliseraient, les banques estiment que l'inflation française serait de 2,2% en fin d'année 2011. L'année prochaine, la hausse des prix à la consommation ralentirait (+1,8% prévu).

    Une question ? Les experts SVP vous répondent

    Suivez les évolutions des indicateurs économiques impactant votre activité

    Cette lettre est réalisée par : Jean-luc Zeiler Pierre-louis Passalacqua, Murielle Doyen


    Les articles des experts SVP sur le même thème :