Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Réforme de la formation professionnelle : une négociation chaotique dans un calendrier très serré

    18 janvier 2018

    La réforme de la formation professionnelle a été lancée en novembre dernier par le gouvernement. A ce jour, 6 des 11 réunions ont déjà eu lieu. Point d'étape sur le déroulé des négociations.

    Des nombreuses pistes dans la négociation

    La réforme de la formation professionnelle a été engagée le 17 novembre 2017 par le gouvernement sur la base d'un document d'orientation présenté aux partenaires sociaux. Son objectif initial est de finaliser un accord national interprofessionnel pour fin janvier 2018, puis de présenter un projet de loi pour avril 2018.

    D'emblée les partenaires sociaux ont remis en cause l'agencement de ce document et obtenu des délais de négociation supplémentaires.

    Depuis, les réunions de négociation se sont régulièrement succédées et le MEDEF a présenté un premier projet d'accord partiel, lequel a été discuté en séance du 12 janvier.

    Des discussions qui s'enlisent

    Ce projet partiel était centré sur le rôle essentiel que doivent jouer les entreprises, à la fois dans la définition des besoins en compétence et de leur évolution mais aussi dans celle des certifications professionnelles. Toujours au regard de ce projet, les branches, notamment par l'intermédiaire des OPQM (observatoires prospectifs des métiers et des qualifications) devraient, elles aussi, avoir une place centrale.

    Les syndicats lui ont réservé un accueil très critique et ont décidé de faire front commun pour s'y opposer aux motifs notamment qu'il se focalisait sur les seuls besoins de l'entreprise au détriment des besoins des individus et des collectivités. Le MEDEF, lui-même, s'est engagé à revoir sa copie dans la détermination des besoins en emploi et en compétences et en développant une nouvelle partie consacrée à l'accompagnement, au CPF et au CIF.

    D'autant plus que les questions importantes de financement de la formation professionnelle et de sa gouvernance notamment n'ont pas été abordées.

    Un optimisme de mise

    La prochaine séance de négociation fixée le vendredi 19 janvier devient donc cruciale pour permettre des avancées significatives. Néanmoins, le calendrier initial qui avait été fixé risque de ne pas être respecté en dépit de l'optimisme affiché par le MEDEF " Que les délais soient courts c'est évident. Qu'il reste énormément de travail aussi mais on est en ordre de marche… "

    Dont acte !

    Cette lettre est réalisée par : Georges Auffret, Anne-catherine Auzanneau, Delphine Guidat

    Les articles des experts SVP sur le même thème :