Religion en entreprise : axes de réflexion pour les RH

Religion en entreprise : axes de réflexion pour les RH

19 avril 2010

Second volet de notre article consacré à la religion. Comment la Direction des ressources humaines peut-elle s'adapter à sa présence dans l'entreprise ? Un cadre, des outils et un peu de créativité peuvent permettre d'ouvrir le débat et de trouver des solutions pour une gestion de la diversité.

Connaitre pour comprendre

Selon Patrick Banon, spécialiste des religions, "notre laïcité [...] est d'inspiration chrétienne" (Terraeco 11 mai 2006). Ainsi les jours fériés, le jour du repos hebdomadaire sont fixés d'après des dates correspondant à des fêtes chrétiennes. En conséquence solliciter d'autres journées pour célébrer sa religion peut poser des problèmes pratiques.

Aborder la question du fait religieux en entreprise débouche parfois sur les pratiques de la religion musulmane, historiquement l'une des plus récentes en France. L'Islam est la moins connue par les entreprises d'où des risques notamment d'incompréhensions voire de préjugés. Cette méconnaissance peut mettre mal à l'aise quand elle ne renvoie pas à des "peurs collectives". Selon Pascal Bernard, vice président de l'ANDRH, "c'est bien pour tenir compte de la laïcité que nous devons considérer le fait religieux. Sinon on risque de favoriser le communautarisme" (Le Monde magazine 7 nov 2009).

Pour Dounia Bouzar, anthropologue "Les managers n'ont aucune légitimité pour juger du bien-fondé religieux de telle ou telle demande. Leur rôle est de repositionner le débat en termes d'intérêt commun et de droit collectif. Tout ce qui entrave le bon fonctionnement du "travailler ensemble" doit être désamorcé" (Les Cahiers du DRH, nov. 2008).

Les entreprises peuvent être en manque de repères.



Les RH et la question religieuse : cliquez ici pour lire la première partie de l'article

Les entreprises échangent

Face à ce nouveau défi, des réseaux s'organisent. Ainsi, IMS* a rédigé un guide à l'intention de ses adhérents sur notamment, le calendrier des fêtes religieuses, leurs significations, les rites liés à l'alimentation ... des différentes religions du paysage français.

L'AFMD* créée en 2008 s'intéresse entre autre à cette thématique et propose des pistes d'actions innovantes sur la base d'échanges de bonnes pratiques.

Un accompagnement extérieur

Les offres de consulting et la formation sur la religion et l'entreprise se développent (QCL, Mozaïk RH, Cultes et Cultures Consulting ...). Ces intervenants ont en commun de briser les stéréotypes. Ils travaillent sur les représentations et la décentration par rapport à ses propres référentiels.

Faut-il associer les partenaires sociaux ?

Force est de constater que ces derniers ne souhaitent pas forcément négocier sur le sujet. Certains font pourtant ce choix en englobant la question religieuse dans la problématique plus large de la gestion de la diversité. PSA, dans un accord de 2008, va plus loin en préconisant de "parler ouvertement des différences" tout en rappelant que l'entreprise ne doit être le lieu d'aucun "prosélytisme en particulier politique, religieux ou idéologique".

Pour lutter contre les "stéréotypes ", des études sociologiques sont réalisées à partir "d'ateliers d'expression", de groupes d'échanges ou d'entretiens individuels. Des questions relatives à la gestion des différences sont en outre intégrées au sein de baromètres internes. Objectif : "la diversité dans la cohésion sociale".

Une formation sur "le respect des règles de vie en commun" est également mise en place dès l'entrée des nouveaux embauchés.

Quant au suivi des ces accords diversité, une "traçabilité des incidents discriminatoires" peut être organisée (accord Adecco) voire des commissions paritaires ad hoc.

Cependant, au quotidien, le manager devra gérer au cas par cas. Il pourra certes, s'appuyer sur le cadre de réflexion fixé par la Direction Générale et/ou l'accord d'entreprise. A lui de trouver " les accommodements raisonnables "* pour gérer sans discriminer.





Gestion des ressources humaines : les tendances et expériences décryptées ici par les experts SVP



Ressources humaines : cliquez ici pour poser votre question à un expert

IMS est un réseau de 200 entreprises.

AFMD association française des managers de la diversité.

" Les accommodements raisonnables sans contraintes excessives " : concept juridique québécois permettant de réguler et gérer la diversité notamment religieuse.

Cette lettre est réalisée par : Anne-catherine Auzanneau, François Waitzman, Isabelle Dezaniaux, Sylvie Bouveret, Céline Niterbuhl