Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Ruralité et progrès

    03 avril 2006

    LE MALAISE DES CAMPAGNES CHINOISES ET LES PROMESSES DE PEKIN

     Oubliées du développement économique, les campagnes chinoises devraient bénéficier d'un nouveau projet de développement.

    Selon le Premier Ministre, Wen Jiabao "le pays doit faire plus attention à l'équité et à la stabilité sociale afin que tous profitent des fruits de la réforme et du développement".

    LE CONSTAT :

    - Le revenu annuel net moyen des paysans chinois "2355 yuans en 2005" est plus de 3 fois inférieur à celui des villes;

    - Selon la Banque Mondiale, 200 millions de Chinois vivraient avec moins de 1 dollar par jour;

    - Les 750 millions de ruraux n'ont acheté que 32,9% de produits de consommation;

    - 6,7 millions d'hectares ont été convertis en terrains constructibles avec un manque à gagner pour les paysans de 469 milliards d'euros;

    - L'arrêt des subventions aux agriculteurs et la baisse des prix agricoles ont permis aux citadins de payer moins cher leur nourriture et d'éviter un relèvement des salaires.

    LES PROMESSES :

    - Hausse de 13,8% des dépenses publiques;

    - En 2006, la hausse des investissements en capital fixe "usines, infrastructures,..." devrait être limitée à 18% contre 27,5%;

    - Surveillance des secteurs trop gourmands en électricité;

    - Suppression de l'impôt agricole perçu depuis la nuit des temps;

    - Augmentation de 14,2% de l'enveloppe consacrée à l'agriculture;

    - Augmentation des taxes sur les produits polluants ou luxueux;

    - Baisse de la taxation des petits véhicules (cyclomoteurs,...);

    - Baisse des taxes sur les produits de première nécessité...

     LES CHINOIS A L'EXTERIEUR

    HUAWEI :
    Les téléphones portables de troisième génération vendus sous la marque Vodaphone seront fabriqués par Huawei qui réalise déjà plus de 60% de ses ventes à l'extérieur de la Chine.

    Huawei vend déjà plus de 10 millions de mobiles sur un marché de 836 millions de terminaux.

     LE LANDWIND :
    Après homologation européenne courant juin 2006, les premiers 4x4 chinois devraient être vendus en France au prix de 19 500 €.

     LE NATIONAL COUNCIL FOR THE SOCIAL SECURITY FOND :
    L'équivalent de notre Sécurité sociale va investir à l'étranger. Doté de 26 milliards de dollars d'actifs, le fond dispose de toutes les autorisations gouvernementales pour partir à l'assaut des marchés d'actions internationaux.

     ALGERIE :
    En 2005, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 1,7 milliard de dollars, soit une croissance de près de 43%. Plus de 8000 chinois y travaillent, notamment dans l'eau, les hydrocarbures, la téléphonie mobile, le bâtiment et la défense.

     ROUMANIE :
    La Roumanie se dit prête à accueillir les entreprises chinoises et à leur offrir un environnement favorable.

     EXPORTATION D'AUTOMOBILES :
    La Chine est devenue en 2005 exportatrice nette dans l'automobile avec 120 800 véhicules exportés contre 161 900 véhicules importés.

     

    LES ENTREPRISES FRANCAISES EN CHINE

    GYMA :
    La société GYMA fondée par Robert DUCROS achète, conditionne et exporte de Chine des cèpes, morilles et girolles. L'entreprise présente depuis plus de 10 ans en Chine a inauguré son second site de production en juillet dernier.

     SCETAUROUTE :
    La filiale de la Caisse des Dépôts a signé un contrat de maîtrise d'oeuvre pour un tronçon de 182 kms sur la ligne TGV Wuhan-Canton.

     PUBLICIS :
    Le groupe publicitaire serait sur le point d'acquérir une agence de services marketing en Chine. Il s'agirait d'un réseau représenté dans une cinquantaine de villes.

     SMOBY :
    Le marché chinois rapporte 4 milliards de dollars par an à l'entreprise Smoby.

     ST MICRO :
    Le groupe a annoncé son intention d'investir près de 500 millions de dollars dans une usine d'assemblage. Cet investissement s'étalera sur plusieurs années.

      FIDAL :
    Le cabinet d'avocats français Fidal renforce ses équipes en Chine. Créé en 2004, le bureau chinois s'est déjà occupé d'une trentaine de projets.

     CHARGEURS :
    Réorientation asiatique et chinoise pour le groupe Chargeurs qui compte deux usines en Chine (une unité d'enoblissement et une de tissage) et compte y doubler sa production de tissus en 2006.

     CITROEN :
    Première grande berline pour Citroën en Chine. La C-TRIOMPHE commencera à sortir de l'usine de Wuhan courant avril. Son coût sera de 20 000 €, elle sera équipée de sièges en cuir et de phares de finition.

     BRUNET :
    Le dentellier calaisien a investi 22 millions d'euros dans une nouvelle usine à Shenzen au nord de Hong Kong. L'usine est équipée de métiers ultra perfectionnés.

     

    LES ENTREPRISES ETRANGERES EN CHINE

     COSTA :
    L'armateur italien spécialisé en croisières a obtenu du gouvernement de Pékin une licence pour opérer en Chine. Il espère séduire 55000 passagers la première année.

     WALL MART :
    Distancé par Carrefour, le leader mondial de la grande distribution compte embaucher 150000 personnes en Chine au cours des cinq prochaines années. En 2006, il compte ouvrir 20 magasins.

     NISSAN :
    Dangfing Motor, la coentreprise chinoise de Nissan Motor inaugure un centre technique à Guangzhu et investi 60 millions d'euros.

     TNT :
    Le groupe néerlandais de courrier et de logistique TNT va créer une coentreprise de logistique et devenir le leader mondial de la gestion d'approvisionnement dans la zone Asie - Pacifique.

     VOLVO :
     Volvo vient d'annoncer le lancement d'une production de Berlines S 40 à Chongquing chez son actionnaire américain Ford.

     HOLCIM :
    Le cimentier suisse va prendre la majorité du capital de HUAXIM CEMENT C° dans lequel il détient déjà une participation minoritaire. Il passera de 26,1%  à 50,3%.

     A.I.I. :
    Le numéro un mondial des processeurs pour carte graphique a racheté MACROSYNERGIE, la filiale chinoise du fabricant de cartes graphiques taïwanais XGI.

      

     BREVES :

    Surchauffe automobile :
    Au rythme actuel, l'industrie automobile chinoise construira en 2010 deux fois plus de voitures que le pays n'en aura besoin.

     Investissements directs étrangers (IDE) :
    Les IDE commencent à baisser (- 2,1% au cours des dix premiers mois de 2005).

     Pétrole mauritanien :
    La première cargaison de pétrole mauritanien a été vendue à l'UNIPEC, une société pétrolière chinoise. Le prix du pétrole mauritanien a une "décote" de 4,5 dollars par rapport au "Brent".

     Luxe :
    La municipalité de Changqung va ouvrir prochainement un grand centre commercial du luxe avec Auslet l'un des grands distributeurs d'objets de luxe dans le monde. Louis Vuitton et Hermès y seront présents.

     Centre commerciaux :
    Grosse demande de centres commerciaux dans les grandes villes chinoises pour les zones communautaires résidentielles.

     Bois tropical :
    La Chine est le plus gros consommateur mondial de bois tropical. Selon Greenpeace, entre 76 et 90% de ce bois serait le fruit d'un commerce illégal.

     Marques Leaders :
    Alors que la Chine serait le deuxième marché mondial en terme de consommation des ménages d'ici 2014, le Crédit Suisse recommande de privilégier en Bourse les marques leaders qui auront un impact certain dans l'opinion chinoise.

     Chute de l'immobilier à Shanghaï :
    Depuis l'été dernier, les prix ont chuté de 30% entraînant la faillite de nombreuses agences immobilières.

     Pénurie de cadres :
    Les groupes étrangers peinent à recruter et à garder des cadres moyens qualifiés. Une fois formés, les cadres démissionnent pour plus de responsabilités et de meilleurs salaires.

     

    RAPPEL DE QUELQUES CONSEILS ELEMENTAIRES :

     - Tout se négocie, chaque partie doit faire des compromis. La règle du jeu veut que les intérêts essentiels de chacun soient protégés et les gains et les pertes équilibrés.

    - Respecter la règle du "stop and go". Ce rythme irrégulier des négociations passe par des phases d'effervescence et de calme.

    - Ne jamais oublier avec qui on parle (fournisseur, acheteur, partenaire) et le secteur (public ou privé).

    - Poser des questions concrètes, précises sur plusieurs angles.

    - Rester modeste et faire parler l'autre.

    - Ne pas improviser et se surévaluer.