Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Salaires en 2016 : nouveau gain de pouvoir d'achat

    26 mai 2016

    Les augmentations de salaires de base constatées au premier trimestre 2016 sont du même ordre qu'un an auparavant (+0,5% sur trois mois ; +1,2% sur un an). Ces hausses interviennent dans un contexte d'inflation proche de zéro depuis la fin 2014. Pour les salariés, cela se traduit par une amélioration de leur pouvoir d'achat de 1,7% en 2015, en prenant en compte l'ensemble de la rémunération, primes comprises, selon les estimations de l'INSEE.

    Inflation moins forte que prévue

    Les entreprises négocient les hausses de salaires de l'année en se basant sur une prévision d'inflation. En 2014 et 2015, l'inflation constatée a été plus faible que prévue, en raison notamment de l'effondrement inattendu du prix des matières premières sur les marchés mondiaux. Ainsi, en 2014, l'inflation constatée a été de 0,1% alors que fin 2013, lors des NAO 2014, l'inflation prévue était de 1,4%. En 2015, la hausse des prix a été de 0,2% contre 0,8% prévu, un an auparavant.

    2016 : modération salariale toujours de rigueur

    Compte tenu de la stabilité persistante des prix, lors de la négociation salariale, les entreprises prennent davantage en compte les résultats de l'entreprise en intégrant les primes, l'intéressement et la participation. Ceci confirme une tendance observée ces dernières années à limiter les augmentations générales. Les hausses de salaires pour l'année 2016 (+1,2%) seraient du même ordre qu'en 2015 malgré une accélération prévue de l'inflation. Les prévisionnistes des banques anticipent une hausse des prix de 0,8% en fin d'année 2016.

    Hausse de l'indice de la fonction publique

    Inchangé depuis 2010, le point d'indice des fonctionnaires a été en mars dernier, majoré de 1,2%. L'augmentation s'effectuera en deux temps : + 0,6% au 1er juillet 2016 et +0,6% au 1er février 2017. Quelque 5,5 millions d'agents, soit 20% de la population active sont concernés. Il convient toutefois de rappeler que le gel du point d'indice ne bloquerait pas pour autant la hausse des rémunérations, selon la Cour des comptes (+ 0,2% en moyenne par an de 2003 à 2013, contre +0,5% par an dans le privé).

    SMIC : 1 466,62 euros brut/mois en 2016

    Le SMIC horaire brut est, depuis le 1er janvier dernier, de 9,67 euros brut par heure, soit une augmentation de 0,6% sur un an (+0,8% en 2015). La revalorisation annuelle prend en compte l'évolution combinée du coût de la vie et du pouvoir d'achat moyen des salariés. Pour un salarié à temps plein, il atteint 1 466,62 euros brut par mois. Près de 1,7 million de salariés étaient au SMIC, soit 11,1?% des salariés du secteur concurrentiel.

    Cette lettre est réalisée par : Jean-luc Zeiler, Stéphane Chen, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :