Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    Stage en entreprise : un investissement gagnant-gagnant

    21 juin 2017

    Vous vous êtes investis dans la recherche de la perle rare....avec succès. Maintenant tout reste à faire pour la période du stage soit une réussite partagée.

    Le stagiaire va arriver : tout est-il prêt ?

    Avant même qu'il soit entre les murs de l'entreprise, quelques vérifications s'imposent !

    Vous êtes-vous assuré que son sujet de stage est en adéquation avec ses missions ? Car si ce n'est pas le cas il y aura déperdition de temps autant pour l'entreprise que pour le stagiaire qui n'apprendra rien !

    La convention de stage doit être prête pour son arrivée.

    On aura défini avec le stagiaire ses horaires, sa gratification. Rappelons que le stagiaire perçoit obligatoirement une gratification pour tout stage supérieur à 2 mois. Son montant est égal à 15% du plafond horaire de la sécurité sociale pour toute heure de travail effectif.

    Il a accès au restaurant d'entreprise ou aux titres restaurant dans les mêmes conditions que les salariés de votre entreprise.

    Il a droit à la prise en charge des frais de transport du domicile au lieu de travail.

    Il bénéficie des activités sociales et culturelles du comité d'entreprise.

    La convention de stage doit prévoir la possibilité de congés et d'autorisations d'absence au bénéfice du stagiaire.

    Le stagiaire est pris en charge par un tuteur que vous devez désigner : il sera chargé d'accompagner et d'aider le stagiaire tout au long de son stage, et lui apporter une réelle plus-value pédagogique. Le nombre de stagiaires par tuteur est limité à 3 simultanément. Encore faut-il aussi avoir pensé à le trouver, à le préparer, à s'assurer de sa disponibilité.

    Le stagiaire ne fait pas office de CDD. Certes c'est presqu'un salarié à part entière mais on ne fait pas appel à lui pour se délester de certaines tâches...

    Vous allez confier au stagiaire une mission conforme au projet pédagogique défini par son établissement d'enseignement. Cette mission permettra au stagiaire d'acquérir des compétences professionnelles, de mettre en oeuvre sa formation et de favoriser son insertion professionnelle.

    Le stagiaire est là !

    Il est essentiel que son parcours d'intégration dans l'entreprise soit quasi similaire à celui d'un salarié afin qu'il puisse être à l'aise et identifier ses interlocuteurs privilégiés.

    Il faut prendre le temps de bien l'accueillir, de le présenter à ses collègues, de lui expliquer le fonctionnement et les règles de l'entreprise.

    Les managers doivent s'impliquer personnellement dans l'accompagnement des stagiaires. On leur demande de faire un management " sur mesure " car le stagiaire est d'abord là pour se former et apprendre. Tâche difficile alors, de conjuguer le rôle de manager classique et de professeur ! C'est pourquoi faire des feedbacks réguliers s'avère indispensable pour le suivre. Et donner du temps au temps !

    Il faut bien mesurer ce qu'il est capable de faire. Lui confier des tâches trop en décalage avec ses compétences va le démotiver ; et lui donner des taches trop faciles aura le même résultat...Mais s'il est question de le garder dans l'entreprise lui confier des missions plus difficiles sur lesquelles il peut être efficace permettra de le tester.

    Bientôt la fin du stage ...

    Quand le stage s'achève le rôle du tuteur ne s'arrête pas. Il peut aider le stagiaire à préparer et travailler son rapport ou son mémoire.

    Bien avant la fin du stage l'entreprise doit s'interroger sur le futur du stagiaire.

    Si elle souhaite le garder il ne faut pas hésiter à lui poser la question afin d'être sûr qu'il y a bien une volonté partagée. En cas d'embauche, la durée du stage peut être déduite de la période d'essai et compter pour l'ouverture et le calcul des droits liés à l'ancienneté.

    Mais si chacun veut reprendre sa route il peut être intéressant de garder contact avec lui, notamment à travers les réseaux professionnels pour voir son évolution de carrière et lui proposer une opportunité qui se présenterait.

    Il est essentiel de fidéliser les stagiaires : il en va de la notoriété et de l'image de l'entreprise.

    Cette lettre est réalisée par : Delphine Guidat, Anne-catherine Auzanneau, Pierre-louis Passalacqua

    Les articles des experts SVP sur le même thème :