Voyageurs et vacanciers: Les recommandations 2015 du Haut Conseil de la santé publique.

15 juin 2015

L'institut de veille sanitaire (INVS) a publié, le 9 juin, dans son bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), les recommandations sanitaires 2015 pour les voyageurs. Elles ont été élaborées par le Comité des maladies liées aux voyages et des maladies d'importation (CMVI) et approuvées par le Haut Conseil de la santé publique (HCSP).

Paludisme : optimisme et vigilance

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) souligne la réduction globale à l'international du nombre de cas et de décès dus au paludisme soit respectivement 30% et 47% depuis l'année 2000. Cinquante-cinq pays ont même connu une diminution de 75%.

Par contre, en France, l'année 2014, comme en 2013, est marquée par l'augmentation des cas de paludisme importés, soit environ 4370. Les pays de contamination sont majoritairement situés en Afrique subsaharienne pour 96,1% avec une augmentation des cas en provenance de Côte d'Ivoire et du Cameroun en lien avec les sujets d'origine africaine en visite dans leur famille.

Selon le BEH, " Le non-respect des recommandations de prévention est à l'origine de la plupart des cas de paludisme d'importation étudiés. "

Concernant la chimioprophylaxie son choix doit tenir compte des zones visitées, de l'intensité de la transmission, des conditions, de la durée et de la période du séjour, du budget du voyageur.

Les recommandations listent par pays les précautions à prendre en matière de chimioprophylaxie, de protection antivectorielle contre le paludisme. Elles détaillent aussi les vaccins recommandés, les risques liés aux transports, à l'environnement altitude, chaleur, froid, les préconisations en fonction des personnes, enfants, femmes enceintes.

Cette lettre est réalisée par : Valérie Belair, Rosine Magnier, Jacques Dugravier