Web 2.0 et applications mobiles : les musées aussi

03 novembre 2010

Il y a déjà longtemps que la culture s'est mise au marketing. Les grands musées comme les petits ont commencé par éditer des guides de visite et des reproductions des oeuvres de leurs collections. Puis sont venus les produits dérivés. Le temps du web participatif et du mobile est-il venu ?

Sites et musées

Les musées ont mis un peu plus de temps que les marques non culturelles à venir sur le web. Dans certains cas la réalisation du site et sa mise à jour dépendaient d'une seule personne ! Les plus grands bien sûr s'y sont mis très vite, passant par des expériences souvent passionnantes mais parfois un peu hasardeuses. Aujourd'hui la plupart des sites des musées sont rationnels, pratiques, didactiques, ludiques (on peut visiter en ligne, faire des gros plans sur certaines oeuvres) et offrent souvent de véritables bases de données, tel le Louvre qui permet de localiser les oeuvres dans la vastitude du musée .

Grandes expositions : du mini-site aux réseaux sociaux

Jusqu'ici les " grandes expositions " restaient cantonnées sur les sites du musée hôte avec un accès plus ou moins développé. Présentation, quelques illustrations ou visites virtuelles néanmoins succinctes, et commentaires audio ou vidéo.
L'internaute futé se consolait quelquefois de la pauvreté de l'information en explorant la partie du site dédiée aux journalistes
Les organisateurs des grandes expositions rattrapent leur retard en utilisant magistralement les innovations apportées à la communication et au marketing par les nouvelles technologies : mini-sites, flash code, marketing mobile...et réseaux sociaux

Les Nymphéas sur Twitter

Le Grand Palais et le Musée d'Orsay jettent en quelque sorte un pavé dans les nymphéas en proposant, à l'occasion de la rétrospective Claude Monet, un mini-site poétique et vivant, permettant en quelques clics de visualiser les oeuvres présentées à l'exposition, d'accéder aux actualités, à une web tv et à twitter ! Un espace plus ludique propose une présentation originale de l'oeuvre du peintre. La rubrique " informations pratiques " permet, en plus de la réservation de billet, de télécharger à l'avance le parcours audioguidé de la visite à un tarif préférentiel.
La Pinacothèque de Paris n'est pas en reste en proposant de télécharger à partir de son site un guide de visite complet de l'exposition " L'Or des Incas", sur iPhone ou iPod Touch. L'audioguide est également téléchargeable en ligne à destination des lescteurs MP3. Des vidéos en ligne sont proposées via Culturebox ou Dailymotion

National Gallery sur Facebook

La National Gallery de Londres, qui présente depuis quelques jours l'exposition " Venice : Canaletto and His Rivals " offre aux internautes un séjour à Venise (en participation avec la ville et sa région). Pour y participer, il suffit de cliquer sur le lien renvoyant sur... la page Facebook du musée, et en profiter pour devenir fan...Ils sont déjà 37 462 à être adeptes de sa page !

Cette lettre est réalisée par : Muriel Doyen, Marie-catherine Zinszner, Géraldine Sourdot


Les articles des experts SVP sur le même thème :

  • Article fermé
  • Article fermé