Gestion quotidienne & pilotage stratégique :
éliminez vos doutes, contactez un expert SVP

  • Téléphone
  • App mobile
  • Ordinateur

    L’employeur peut-il exiger d’être informé de l’utilisation du crédit d'heures ?

    Sources utiles :

    • Code du travail : articles L. 2315-7, L. 2142-1-3 et L2143-13
    • Cass. crim. 4 février 1986, n° 84-95.402
    • Cass. crim. 12 avril 1988 n° 87-84.148

    Points à retenir :

    • Si les représentants du personnel ont la faculté d'utiliser librement leurs heures de délégation sans avoir à justifier de l'usage et sans autorisation préalable de l'employeur, ils ont malgré tout l'obligation d'informer ce dernier de leurs absences.
    • Aucun délai de prévenance ne peut être imposé par l'employeur, sauf usage des bons de délégation remis préalablement par les représentants du personnel à l'employeur.
    • Ces bons de délégation ne peuvent cependant être mis en place qu'après une concertation avec les représentants du personnel concernés. Ni les textes, ni la jurisprudence ne le précisent mais il semble préférable que chaque institution représentative du personnel soit consultée sur ce projet et non seulement l'une d'elles.


    Notes d'expert sur le même thème

    L’employeur a-t-il l’obligation d’indiquer le montant des frais professionnels remboursés au salarié sur le bulletin de paie ?

    Gestion des rémunérations / Salaires
    • Le Code du travail, qui définit le contenu obligatoire du bulletin de salaire, prévoit que la nature et le montant des versements effectués au salarié, autres que ceux correspondant au salaire proprement dit, doivent figurer sur celui-ci. [...]

    Par quelle mesure est remplacé le CICE (crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) à compter du 1er janvier 2019 ?

    Protection sociale / SS - cotisations
    • L’article 9 de la loi n°2017-1836 du 30 décembre 2017 de financement de sécurité sociale pour 2018 prévoit, à compter du 1er janvier 2019, une réduction de 6 points du taux de la cotisation patronale d’assurance maladie pour les salaires dont le montant est inférieur ou égal à 2,5 Smic. [...]

    Dans quelles conditions s’applique le forfait social au taux réduit de 8% sur la participation ou l’intéressement ?

    Protection sociale / SS - cotisations
    • La loi « Macron » n°2015-990 du 6 août 2015 a instauré un forfait social au taux de 8% au lieu de 20% pour les entreprises non assujetties à la participation (c’est-à-dire les entreprises de moins de 50 salariés) au titre des sommes versées dans le cadre d’un dispositif d’épargne salariale facultatif (accord d’intéressement ou de participation volontaire).   [...]

    Consultez les articles d’actualité en Ressources Humaines

    200 experts pour répondre à vos besoins

    > Une question ? Les experts SVP vous répondent